Péplum d'Amélie Nothomb

Publié le par kalistina

peplum
L'ensevelissement de Pompéi sous les cendres du Vésuve, en 79 après Jésus-Christ, a été le plus beau cadeau qui ait été offert aux archéologues. À votre avis, qui a fait le coup ?
Pour avoir deviné un des plus grands secrets du futur, la jeune romancière A.N.  est enlevée pendant un bref séjour à l'hôpital, et se réveille au XXVIe siècle face à un savant du nom de Celsius. Entre ces deux personnages que tout oppose - elle, furieuse contre ce rapt, lui contre cette fille qui en sait trop - s'instaure une conversation où il sera question de la grande guerre du XXIIe siècle, du réel et du virtuel de voyages dans le passé - mais aussi d'art, de philosophie, de morale.  


Où l'on voit que, parfois, je suis terriblement bon public, semble-t-il. Je vous le dis tout net, j'ai plutôt bien aimé ce roman, et de ce que j'ai pu lire çà et là, je ne suis pas la seule, mais presque...
Le côté "science-fiction" est un premier argument qui me touche, j'ai aimé cette idée d'une Pompéi volontairement figée par la lave par les archéologues du futur, et toutes les questions que cela peut soulever. Comme toujours chez Nothomb, le style est rythmé, les dialogues sont vifs et les réparties s'enchaînent avec mordant.
Evidemment, Nothomb se met en scène (comme presque toujours, non?) ; la haute idée qu'elle se fait de sa personne apparaît encore plus clairement que dans d'autres romans et ce manque de modestie peut agacer. Mais moi ça m'est égal, elle peut bien penser ce qu'elle veut d'elle-même tant qu'elle écrit des romans agréables à lire. Ce n'est pas toujours le cas, mais, sans sauter aux rideaux, j'ai passé un bon moment avec celui-ci.

Vous pouvez lire aussi les avis de Cracklou (qui n'a pas franchement apprécié) et de Cécile (qui l'a trouvé pire que tout).

Publié dans science-fiction

Commenter cet article

Lily 02/04/2010 15:28



La dynamique du dialogue dans ce roman est à couper le souffle ! C'est un vrai cours de répartie avec en plus une touche d'écologie le tout soupoudré d'egocentrisme Nothombéen... J'adore !



kalistina 02/04/2010 20:13



Ah, enfin une vraie fan! Je finissais par croire que le succès de Nothomb était un mythe!



Tiphanya 21/03/2010 12:45


C'est le premier Nothomb que j'ai lu et ce n'est que par force qu'on a réussi à m'en faire lire un deuxième. Mais le mal était fait, je n'aime pas du tout ce qu'elle écrit.


kalistina 21/03/2010 13:40


Eh bien, il est clair en effet que tu n'es pas fan :D


lili 18/03/2010 20:32


je suis une vraie Nothombaddict même si celui ci n'est pas dans mes préférés...


kalistina 18/03/2010 21:27


Faudra en papoter avec Pimpr alors!


Ankya 17/03/2010 11:43


J'ai trouvé ce livre haletant. La dynamique est tellement forte (réponses au tac-o-tac des deux protagonistes) que j'ai dû faire des pauses dans ma lecture pour reprendre mon souffle :)


kalistina 17/03/2010 14:04


Je l'ai trouvé rythmé moi aussi mais pas au point de faire des pauses... Enfin faut dire que je l'ai lu pendant le Read-o-thon donc ça fausse un peu!


Craklou 17/03/2010 09:40


C'est un des rares que je n'ai que moyennement apprécié c'est vrai ; mais c'est bien qu'il ait au moins une adepte :-)


kalistina 17/03/2010 14:01


"Adepte", c'est un bien grand mot, mais j'ai plus aimé c'est vrai!