Tout ce que j'aimais de Siri Hustvedt

Publié le par kalistina

tout ce que j aimais

Au milieu des années 1970, à New York, deux couples d'artistes ont partagé les rêves de liberté de l'époque. De l'art et de la création, ils ont fait le ciment d'une amitié qu'ils voulaient éternelle et, quand ils ont fondé leur famille, se sont installés dans des appartements voisins. Rien n'a pu les préparer aux coups dont le destin va les frapper et qui vont infléchir radicalement le cours de leurs vies...

 

Léo, qui enseigne l'histoire de l'art, fait la connaissance de Bill, lui-même artiste. Ils deviennent si proches l'un de l'autre qu'ils décident d'emménager dans le même immeuble, sur deux étages contigus. On fait donc également la connaissance d'Erika et de Lucille, leurs épouses respectives, sans oublier Violet, la muse et modèle de Bill.

 

Mais tout ceci prend du temps, et j'ai bien cru que l'histoire ne démarrerait jamais. Je ne m'attendais pas à un roman à suspense, entendons-nous bien, mais tout de même, j'attendais que "quelque chose" prenne, décolle un peu. J'ai persévéré, et au bout d'une centaine de pages (avant donc la fameuse page dont parle Lisa dans son billet), je me suis réellement attachée aux personnages et à leurs vies. L'histoire est celle d'une certaine amérique, pour qui la vie suit son cours, jusqu'à ce que ses aléas viennent les frapper de plein fouet.

 

Le fond n'est donc peut-être pas d'une originalité remarquable, mais Siri Hustvedt a un style bien à elle, et surtout une capacité à créer un univers tangible et complexe assez incroyable. L'ensemble est d'une extrême densité et cette richesse m'a vraiment permis de vivre avec les personnages. J'ai vraiment l'impression d'avoir connu Léo, c'est un de mes amis, une vieille connaissance... Il est rare que je puisse ainsi entrer dans l'intimité des personnages et que je les perçoive presque comme de réelles personnes, palpables, vivantes, pas comme des héros désincarnés ou trop fascinants pour être vrais.

 

Les avis de Lisa et de Tamara.

Commenter cet article

Choupynette 19/07/2011 19:19



je suis justement en train de le lire, Lou me l'avait offert il y a bien longtemps. Comme toi, j'ai trouvé cela languissant jsuqu'après les 100 premières pages, et maintenant, je l'ai presque
fini, et j'aime énormément.



kalistina 19/07/2011 20:26



Quelques mois après, j'en garde un excellent souvenir.



Isa 20/02/2011 16:55



Une lecture pas évidente avec une écriture très dense mais au final j'ai vraiment trouvé cela sublime.



kalistina 21/02/2011 13:21



Tout à fait, ce n'est pas une lecture facile, mais je trouve aussi que c'est un très beau livre.



Edelwe 16/02/2011 21:17



Tu m'as convaincue! je note!



kalistina 16/02/2011 22:58



:-)



Karine:) 12/02/2011 04:56



J'ai aimé aussi... mais parfois, même si c'est voulu, j'ai trouvé ça un peu redondant, en fait... Par contre, quel portrait des personnages!



kalistina 12/02/2011 23:34



Oui, les personnages valent le détour, je trouve que ce sont eux qui font le sel du roman!



ramettes 10/02/2011 18:32



Si Si "Yonder" j'avais beaucoup aimé mais tu sais  ce que c'est que les PAL les livres finissent par s'accumuler...



kalistina 12/02/2011 23:33



Je comprends...!