Pilgrim de Timothy Findley

Publié le par kalistina

17 avril 1912 : deux nuits après le naufrage du Titanic, un homme du nom de Pilgrim, auteur d'un livre fameux sur Léonard de Vinci, se pend dans son jardin à Londres. Il est retrouvé le lendemain et l'attestation de son décès est signée par deux médecins. Cinq heures plus tard, son cœur recommence à battre. La mort a refusé Pilgrim.

Réfugié dans le mutisme, Pilgrim est interné à la clinique psychiatrique Burghölzli de Zurich où l'un des médecins, Carl Gustav Jung, est immédiatement fasciné par ce cas hors du commun. Pilgrim, qui dit avoir vécu plusieurs vies, côtoyé Léonard de Vinci, sainte Thérèse d'Avila et participé à la construction de la cathédrale de Chartres, est-il un malade mythomane, un rêveur de génie ou la victime d'une étrange malédiction?

Un roman ambitieux, fantastique, métaphysique, dans lequel apparaissent Henry James, Oscar Wilde, Mona Lisa... Un roman d'une construction brillante et hardie, à l'écriture jubilatoire.


Le personnage de Pilgrim est hautement énigmatique... Est-il complètement psychotique? A-t-il vraiment vécu ces incroyables existences?
Avant même qu'il daigne parler, Pilgrim est déjà un mystère. Il a cette élégance toute britannique, ce détachement... puis sa répartie pleine d'humour pince-sans-rire.
Kessler, l'aide-soignant, est lui aussi un personnage intéressant ; est-il réellement guéri de ses folies adolescentes? Et Dora, aide-soignante elle aussi... En fait, cette clinique est réellement perturbante : les patients n'ont pas l'air d'être si fous que ça, et le personnel semble souvent dérangé!!
La palme revient évidemment à Jung. Je n'y connais rien en psychanalyse, mais ça donnerait plutôt envie de militer pour les autres... Mais quel type imbuvable! Quel imbécile, quel orgueilleux, quel goujat, quel salaud! Mais j'ai souvent ri à ses dépens au cours de ma lecture. Il volerait presque la vedette à Pigrilm. Quand je vous disais que les rôles semblaient souvent inversés dans ce roman...
Outre cette galerie de personnages tous assez piquants, le roman vaut également pour toutes les réflexions qu'il suscite. Notamment autour du sens de la vie, évidemment. Et du sens de l'art. Plusieurs chapitres sont consacrés au journal intime de Pilgrim ; nous sommes tour à tour plongés dans la vie de la Joconde, puis dans celle d'un berger côtoyant Sainte Thérèse d'Avila, quand nous ne sommes pas à Troie au bout milieu de la guerre contre les Grecs. Ces passages sont ceux qui m'ont le plus marquée, j'aurais aimé qu'ils soient plus nombreux encore!
J'ai donc beaucoup apprécié ce roman très complexe, exception faite de la fin qui m'a laissée sur ma faim. Mais Edelwe l'a justement beaucoup appréciée, alors peut-être n'émettrez-vous pas le meêm bémol!

 

Les avis d'Argantel, de Doriane, d'Edelwe et de Zaph.

Commenter cet article

Nanne 19/12/2009 23:21


Depuis le temps que je veux absolument lire ce roman tout à la fois fantastique et métaphysique, il serait peut-être temps que je m'y mette sérieusement ! Probablement en 2010 ... Mais, si en plus,
l'auteur présente Jung tel qu'en lui-même, alors je vais me régaler ! Je ne supporte pas la méthode d'analyse jungienne qui m'a laissée de mauvais souvenirs ! Sans parler du reste dans ce roman si
riche et dense !


kalistina 20/12/2009 14:34


Je ne sais pas si c'est Jung tel que lui-même, mais si c'est le cas c'est un portrait très peu flatteur, pour sûr!


Naïk 19/12/2009 13:49


J'aime bien le thème et je suis curieuse... je note ! Merci Kali :)


kalistina 19/12/2009 22:51


You're welcome!


sybilline 10/12/2009 21:45


J'ai vraiment adoré ce livre très original, sauf, comme toi, la petite déception d'une fin inaccomplie..


kalistina 11/12/2009 21:49


Oui, tout comme moi alors!


Marie L. 09/12/2009 18:25


Ce livre, j'en ai souvent entendu parler... Il a l'air assez dense, désarçonnant un peu aussi...


kalistina 09/12/2009 22:18


Très original en tout cas!


Fleur 08/12/2009 20:51


Je ne sais pas si j'aurai un jour le courage de lire ce livre, qui est extrêmement long si je ne me trompe pas.
J'en profite pour saluer ton très beau jeu de mots ;)


kalistina 08/12/2009 22:02


Roooh, la vilaine qui se moque! :p