Les pendules d'Agatha Christie

Publié le par kalistina

pendules
Miss Pebmarsh a bien failli mettre le pied dessus. Même, elle l'aurait piétiné, ce cadavre, si Sheila n'avait pas crié. Que voulez-vous : Miss Pebmarsh est aveugle et elle a été bien surprise d'apprendre qu'il y avait le corps d'un inconnu derrière son canapé. Et d'abord, que fait Sheila chez elle? Jamais, au grand jamais elle n'a demandé à l'agence où travaille la jeune fille qu'on lui envoie une dactylo. Et d'où viennent toutes ces pendules - toutes en avance d'une heure - qui encombrent les meubles de son salon ?
Avec Hercule Poirot comme conseiller technique, un jeune et beau garçon, mystérieusement attaché à quelque service secret, saura tirer de cet inextricable imbroglio le fil qui mène au meurtrier.


Ca faisait une éternité que je n'avais pas lu Agatha Christie! J'ai regardé nombre de téléfims avec David Suchet, m'enfin c'est tout de même autre chose que d'avoir le livre entre les mains.
Celui-ci n'est certainement pas un des plus marquants, mais je l'ai lu avec un grand plaisir : un meurtre, des énigmes, des éléments qui semblent n'avoir aucun lien entre eux... Jusqu'à la révélation finale! J'en avais subodoré une petite partie, mais heureusement l'essentiel m'avait échappé! Et comme toujours avec ce type de roman, on tourne les pages à la vitesse de la lumière sans même s'en rendre compte. C'est ça qui est plaisant!

Et j'ai découvert que Poirot lui-même avait un faible pour les romans policiers, voyez comme il parle du Mysètre de la Chambre Jaune de Leroux :
"Un véritable classique, qui me satisfait entièrement. Avec quelle logique c'est mené. Je me souviens avoir lu des critiques disant qu'on y sentait le procédé. Mais c'est faux, mon cher, tout à fait faux. On le croirait, mais il s'en faut de l'épaisseur d'un cheveu. Non, tout au long de l'intrigue, la vérité est là, sous-jacente, enrobée de mots pertinents".

Ca me fait d'ailleurs penser que je n'ai jamais lu ce classique de la littérature policière!

Il s'agissait d'un lecture commune avec Ankya.

Publié dans romans policiers

Commenter cet article

Nanne 12/02/2010 20:44


Lire Agatha Christie, c'est avoir la chance de passer un moment de lecture exquise, en compagnie de personnages toujours différents, hormis Mrs Marple ou Hercule Poirot ! Je ne me lasse jamais de
(re)découvrir l'univers de cette grande dame du suspense qui enchante et captive les lecteurs depuis de nombreuses générations ... Bref, je suis une inconditionnelle de ses livres et des
adaptations filmées. Si tu ne connaît Rouletabille, il faut lire "Le mystère de la chambre jaune" et "Le parfum de la dame en noir" !


kalistina 12/02/2010 23:49


Oui tu as raison il faut absolument que je lise un Leroux!


Louis 11/02/2010 16:11


Lire Agatha Christie, c'est un peu comme boire un bouillon de poulet, car on sait qu'on ne sera jamais déçu. Ses romans paraissent souvent simples, mais se révèlent toujours plus complexes une fois
leur lecture terminée. 


kalistina 12/02/2010 13:07


Je ne suis pas certaine que le bouillon de poulet me fasse cet effet, mais Agatha, oui! :D


Ellcrys 10/02/2010 11:20


J'adore David Suchet ! C'est tout à fait le Poirot que je m'imaginais. J'aime beaucoup les romans d'Agatha Christie, qui j'avoue me scotchent à chaque fois. Je n'ai pas encore lu celui que tu nous
présente, mais je m'y plongerai sûrement. Bises.


kalistina 10/02/2010 13:12


Moi aussi je trouve qu'il campe un très bon Poirot!


Valentine 10/02/2010 10:29


Voilà qui me donne envie de relire cette chère Agatha.


kalistina 10/02/2010 13:11


Ravie de susciter des envies de relecture ;-)


Neph 10/02/2010 10:19



J'aime Poirot, Miss Marple et Agatha :) Ce genre de lecture ne peut que me ravir ! Et le Leroux te plaira sûrement si tu es fan d'Agatha !



kalistina 10/02/2010 13:11


De toutes façons il faudrait que je le lise un jour, quand même!