Les dieux ont soif d'Anatole France

Publié le par kalistina

dieux ont soif

A côté du fanatique révolutionnaire Evariste Gamelin, les hommes et les femmes des Dieux ont soif, entraînés par le mécanisme tragique d'un pouvoir épris d'absolu et altéré de sang, nous sont décrits, au cœur d'une situation d'urgence, avec leurs soucis et leurs plaisirs quotidiens. Mais les responsables de la Terreur, menant le pays par des idées abstraites, sont décidés à faire le bonheur des hommes malgré les hommes.

 

Où l'on ne cesse d'être surpris...

Je m'attendais à lire un vieux machin poussiéreux, suranné, voire rébarbatif, à l'image de mon exemplaire jauni, vieilli, écrit en tout petit et qui ne fait pas envie. Heureusement que ce pauvre Anatole a eu le prix Nobel, sinon je ne serais peut-être jamais allée au-delà de ces vilains a prioris!

 

Et j'aurais eu bien tort, parce que Les dieux ont soif est un roman d'une puissance incroyable. La période est celle de la Terreur et le climat est donc à la suspicion et à l'inquiétude permanente. Evariste, lui, est un idéaliste, persuadé d'être dans le vrai, qui ne rêve que de justice absolue et de paix éternelle.

 

On voit cet homme plutôt banal, qui vit son amourette avec la jeune Elodie, qui s'occupe de sa mère, bref, qui semble être un homme fait de chair et de sang, basculer progressivement dans l'horreur. C'est la chute d'un homme vers le monstre inconscient de l'être. C'est de ce paradoxe que naît la force du roman.  

On saisit avec effroi, de façon presque palpable, comme de grands idéaux, les plus beaux idéaux, peuvent mener à la barbarie. C'est un roman édifiant qui éclaire bien des périodes de l'Histoire.

Commenter cet article

DF 03/10/2011 14:56



De lui, j'ai lu "Thaïs", mais il y a très longtemps... et j'ai toujours été fasciné par le titre de "Les dieux ont soif". A lire donc! Merci pour ce billet alléchant.



kalistina 07/10/2011 01:01



Je te le conseille!



Pascale 10/09/2011 23:41



Anatole France, j'en ai bien sûr beaucoup entendu parlé, mais j'avoue n'avoir jamais pris la peine d'ouvrir l'une de ses oeuvres... tu m'as donné envie de vite me rattraper!


Ca me plairait bien d'en savoir plus sur la Terreur d'ailleurs, je connais peu de la période.


Merci pour ce billet!



kalistina 13/09/2011 23:14



Ah ben je suis ravie si ça a pu te donner l'envie de déterrer un peu ses oeuvres de l'oubli où elles semblent reléguées!