Les contes de la lune d'Elisabeth Delaigle

Publié le par kalistina

COUVERTURE-blog.jpeg

Qu’y a-t-il de commun entre un aigle blessé soigné par un jeune Indien, une princesse désespérée aux prises avec un sortilège, des souris affamées avides de fromage, un boxeur qui rêve de gloire, une jeune chatte victime de la jalousie d’un vieux chat aigri, deux enfants naïfs perdus dans la forêt et un ourson espiègle qui découvre le monde ?

La LUNE, qui enflamme le monde, depuis la nuit des temps, avec son lot de légendes et qui fait rêver les hommes pressés de la conquérir...

Vues de la terre, sa rondeur magique et sa bonhomie incitent à toutes les rêveries, pousse à faire des bêtises ou de grandes choses…
Inaccessible et pourtant si proche, elle peuple l’imaginaire des petits et des grands…

« Les contes de la lune » transportent les enfants dans des univers très différents, au gré de récits qui ont tous la lune comme déclencheur de situations insolites !

 

Elisabeth Delaigle signe un petit recueil de sept contes, qui tous ont la lune en commun.

Les univers sont variés : le conte traditionnel avec la princesse qui attend son prince, le conte "du monde" chez les Amérindiens, le conte animalier, le conte moderne...


J'aime les contes classiques, qui me rappellent ceux de mon enfance, et c'est donc sans surprise celui de la princesse victime d'un mauvais sort que j'ai préféré. Cette belle histoire m'a rappelé les frères Grimm ou Perrault, j'ai plongé avec délice dans ce petit conte de fée.


Les contes avec les animaux m'ont séduite aussi. Les enfants aiment qu'ils soient au centre de l'histoire, en plus on a le choix : un aigle, des chats, un ourson... Ca devrait plaire aux enfants! N'en ayant pas et mes neveux et nièces étant tout-petits, je n'ai pas pu tester directement auprès du public.


La lecture doit quand même être accompagnée parce que le vocabulaire est parfois un peu difficile pour de jeunes enfants ; comme les contes traditionnels, cela dit. Là encore, j'ai aimé lire une plume qui n'hésite pas à employer un lexique plutôt littéraire. Je n'aime pas les récits qui, sous prétexte qu'ils adressent aux enfants, sont trop simplistes. Le conte est d'ailleurs un moment de partage et de transmission, en famille. Le parent lecteur ou co-lecteur sera là pour expliquer les mots pouvant poser problème.

contes-de-la-lune.jpg

 

Les dessins sont ravissants et tout à fait en accord avec l'esprit des contes. Je regrette simplement qu'ils ne soient pas plus nombreux, parce que je me rappelle que j'adorais imaginer l'histoire en admirant les illustrations des beaux livres de contes. Je suppose que les enfants ne lisant pas encore aiment aussi regarder les belles images et il n'y en a pas tant que ça malheureusement.

On se console devant ce craquant petit ourson :

 

L'avis de Pimpi ; elle aussi a beaucoup la princesse, comme c'est surprenant! ;)

Publié dans littérature jeunesse

Commenter cet article

Lystig 01/09/2012 00:01


je dois le lire depuis (trop) longtemps !

kalistina 02/09/2012 18:32



J'ai mis du temps moi aussi, je n'ai pas encore l'habitude de la lecture numérique.



Noukette 28/08/2012 01:09


Ils sont dans ma liseuse ces petits contes, ne reste plus qu'à trouver un moment pour les lire ! ;-)

kalistina 30/08/2012 22:22



Je les ai lus un par un, distillés, je trouve que ça s'y prête plus qu'une lecture en continu.