Les belles endormies de Yasunari Kawabata

Publié le par kalistina

kawabata_belles-endormies.jpg

Dans cette chambre aux rideaux cramoisis, des jeunes femmes livrent leur corps à la contemplation. Auprès des ces "Belles Endormies", intouchées et intouchables, des hommes déjà vieux viennent trouver une illusoire consolation à leur jeunesse enfuie. C'est avant tout la curiosité qui pousse Eguchi à franchir le seuil de cette maison singulière, mais il ne percera aucun de ses mystères. Lui qui pourtant ne ressemble pas aux "clients de tout repos" qui fréquentent la maison, il se pliera comme eux à ses règles étranges. Peu à peu, le vieil Eguchi se prend au jeu et chaque fois c'est aux côtés des ces corps de nymphes qu'il refait le voyage de sa vie. Sans tristesse ni nostalgie, il reverra en rêve les passantes d'une nuit, ses maîtresses, ses filles, sa mère, les femmes de sa vie.

 

Un bien curieux roman que celui-ci.

C'est une oeuvre très japonaise, si je puis dire : l'histoire est étrange et l'univers créé a quelque chose de dérangeant. Pourtant, ce qui pourrait être vulgaire est en fait écrit de façon très poétique... Bref, un condensé de ce qu'un lecteur occidental s'imagine de la littérature japonaise (le non-averti en tout cas, comme moi).

 

Le vieil Eguchi passe donc la nuit à plusieurs reprises dans une auberge au concept bien étrange. Des vieillards dorment aux côtés de jeunes filles, qui, consentantes, sont droguées pour ne jamais se réveiller avant le client. Tenter de les réveiller est impossible et serait dangereux pour l'établissement, dont la patronne tient à bien montrer qu'elle n'emploie pas des prostituées. Les clients doivent d'ailleurs être "de tout repos".

Eguchi se targue de ne pas encore avoir intégré cette catégorie, mais il est finalement comme les autres habitués des lieux : à la recherche de moments avec la jeunesse, pour oublier sa vieillesse, le temps qui passe et son angoisse de la mort.

Pendant que dorment les jeunes filles, il réfléchit, se plonge dans ses souvenirs et se rappelle les femmes qui ont compté dans sa vie.

 

Je m'attendais à un roman un peu malsain, glauque, et finalement, c'est certes dérangeant mais autant que je ne le craignais. C'est en revanche suffisamment surprenant pour que je ne sache finalement qu'en dire... Je ne suis pas capable moi-même de dire ce que j'en ai pensé.

A vous de me dire quel aura été votre ressenti!

Commenter cet article

Grimmy 01/03/2012 22:24


Oui, c'est en effet du point de vue de la jeune femme. Enfin disons que c'est un regard plutôt extérieur, qui suit la jeune femme dans sa vie "quotidienne". C'est un film très intéressant, assez
violent sans pour autant rien montrer réellement.

kalistina 03/03/2012 00:41



"Assez violent sans pour autant rien montrer réellement" : fidèle à l'esprit du livre, alors.



Grimmy 29/02/2012 23:04


Je ne l'ai pas lu mais c'est prévu. Un film sorti en 2011 en était inspiré : Sleeping Beauty. Il avait malheureusement été peu diffusé car était finalement interdit au moins de 16 ans (ce qui
était plutôt injuste à mon avis). C'est un beau film, qui laisse un peu un drôle de sentiment à chaud mais continue à nourrir la réflexion ensuite.

kalistina 01/03/2012 16:22



Je me rappelle en avoir entendu parler à sa sortie mais l'avais oublié entre temps, je n'avais pas fait le rapprochement! Il semblerait qu'il soit axé non pas sur le vieil homme comme dans le
livre mais sur la jeune fille, ce doit être un bon complément de lecture, du coup.



Karine:) 22/02/2012 16:42


Je me rappelle avoir lu plusieurs billets sur ce roman il y a un bon moment et j'avais très très peur que ce soit glauque et un peu dégueu... eu coup, je n'ai jamais lu.  Et même si tu n'as
pas eu cette impression, je ne sais toujours pas si c'est pour moi...

kalistina 28/02/2012 13:19



Beaucoup moins que ce à quoi je m'attendais, mais c'est sûr que c'est un peu dérangeant.



Enigma 20/02/2012 13:31


ça à l'air d'être une très belle histoire , un peu étrange par contre ^^. =)

kalistina 28/02/2012 13:17



Très belle je ne sais pas... étrange, sans nul doute!



Joelle 20/02/2012 13:18


Le prochain thème pour un de mes clubs lecture est la littérature asiatique ... ce titre-là pourrait très bien faire l'affaire ! Mais comme j'ai un peu de mal avec ce thème, j'ai quand même peur
de m'ennuyer avec un tel roman !

kalistina 28/02/2012 13:17



J'ai lu des romans asiatiques qui m'ont davantage séduite, il y a des tas d'oeuvres intéressantes!