Le tempestaire, T.1 de Johan Heliot

Publié le par kalistina

tempestaire1

Rares sont de nos jours les êtres dotés d'un talent d'exception. Et parmi eux, seuls quelques-uns parviennent à le maîtriser à la perfection. Haggis, Maître des Innocents, est de ceux-là. C'est en recueillant de jeunes enfants particulièrement doués et en leur apprenant à exploiter au mieux leurs capacités qu'il parvient à gagner la mainmise sur le Quartier Gueux de Rédemption. Jed compte au nombre de ses plus grandes trouvailles : les éléments semblent en effet refléter ses émotions, les tempêtes se déchaînent au rythme de ses affections. Il deviendra ainsi l'enjeu d'une lutte sans merci entre les mystérieux Directeurs de la Compagnie et la Matrone des Naufrageurs, très ancienne créature qui révélera au garçon l'usage de son talent de tempestaire...

 

Jed, âgé d'une dizaine d'années, a toujours vécu chez Haggis ; vient enfin le jour où, avec ses autres compagnons d'infortune, il devra faire ses preuves pour changer de vie. Lorsqu'il n'était qu'un nourrisson, ses parents l'ont confié au Maître des Innocents et il n'a d'autre souvenir que les interminables corvées et la faim qui l'a toujours tiraillé. Mais, à l'aube de leur adolescence, les enfants doivent effectuer une sorte de rite de passage ; s'ils réussissent, leur statut au sein du petit monde travaillant pour Haggis changera, ils pourront manger allègrement, sortir en ville et accomplir diverses missions dont ils ignorent tout encore.

Tous ces enfants ont un don, et celui de Jed est particulièrement exceptionnel. Nous découvrirons bien vite avec lui que ces dons font l'objet de luttes de pouvoir, et Jed va faire de drôles de rencontres.

 

Nous avons là un roman de fantasy jeunesse plutôt classique : le héros est un adolescent ; qui ne connaît pas son passé ; qui a un don mais qui l'ignore ou presque, don qui se révélera fort puissant ; qui devra franchir nombre d'obstacles et faire nombre de rencontres pour accomplir sa destinée... Bref, un parcours initatique lambda dans le petit monde de la fantasy!

Rien de bien original, donc, mais la méthode classique fonctionne, et ce roman d'apprentissage est plutôt agréable à lire. Il plaira sans doute aux collégiens.

Publié dans littérature jeunesse

Commenter cet article

Lilibook 26/01/2011 23:35



c'est vrai que la couv est attrayante. Je l'ai vu tout récemment en librairie, et il est vrai que la couverture m'avait tapé à l'oeil.



kalistina 27/01/2011 23:17



Oui, ça joue dans le choix des livres pour moi aussi, la couv!



Edelwe 25/01/2011 22:42



Pourquoi pas?



kalistina 26/01/2011 00:24



Tu connais la rengaine, si tu veux que je te le prête... ;-)



Lou 25/01/2011 20:44



La couverture est très attirante je trouve, mais ce que tu en dis me fait penser que d'autres romans d'apprentissage pourraient peut-être davantage me plaire. Si je le vois en librairie je le
feuilleterai :)


et j'en profite pour te souhaiter une excellente année !



kalistina 26/01/2011 00:24



Merci Lou, bonne année aussi! Et c'est un roman sympa, mais pas époustouflant d'originalité, quoi.