Le jeune homme vert de Michel Déon

Publié le par kalistina

jeune_homme_vert.jpg

Le jeune homme vert, enfant trouvé en 1919 à Grangeville (Normandie), adopté par le jardinier du domaine de la famille du Courseau, grandit dans l'intimité de ses parents adoptifs et dans celle de ses nobles maîtres. Ses aventures à travers la France et l'Europe, mêlées à de nombreux événements publics et sociaux, inspirent à Michel Déon un roman picaresque dans la tradition de Lesage et de Fielding.

 

Albert, le jardinier des du Courseau, et Jeanne, sa femme, trouvent un jour un nouveau-né devant leur porte. Pour eux qui n'ont jamais eu d'enfant, c'est un bonheur qu'ils n'attendaient plus. Ils décident de garder cet enfant et de l'élever comme s'il était le leur, sous l'oeil un peu inquisiteur de Mme du Courseau, qui aime à diriger tant qu'elle le peut.

 

Jean grandit donc avec les enfants des nobles personnes qui l'entoure : Antoinette et Michel, les enfants des du Courseau qui compteront à plus d'un titre dans sa vie, et la belle Chantal de Malemort. Sa vie sera transformée par sa rencontre avec monsieur Ibrahim, une fortune d'Orient, lié lui aussi aux du Courseau, et qui décidera d'aider régulièrement Jean, alors à peine adolescent. Son chauffeur, Salah, sera aux carrefours de sa vie.

 

Jean grandit, découvre le monde, parcourt l'Europe, intègre des milieux bien divers et qui ne laissent pas toujours indemnes, et découvre peu à peu qui il est. C'est le parcours d'un jeune homme, un roman d'apprentissage écrit par une bien jolie plume que j'ai eu plaisir à enfin découvrir.

 

Sachez qu'il existe une suite à ce récit : Les vingt ans du jeune homme vert.

Commenter cet article