Le fou du tzar de Jaan Kross

Publié le par kalistina


Le fou du Tzar, c'est le colonel Timotheus von Bock, dit Timo, un ex-favori de l'empereur Alexandre Ier qui, pour avoir eu l'audace de lui présenter un projet de constitution pourtant conforme à leurs voeux communs, pour avoir " osé la vérité " en somme, a été condamné à passer neuf ans au secret dans la forteresse de Schlüsselburg.
De retour dans sa résidence, ce baron balte va subir une surveillance policière de chaque instant, surveillance d'autant plus cruelle qu'elle est exercée par son entourage proche et sa famille même.
A travers le journal de l'arpenteur Jacob Mättik, beau-frère de Timo, Jaan Kross fait revivre l'Estonie de jadis et dénonce avec un art consommé la façon dont une société attachante peut être minée par la perversité d'un système qui fausse les rapports humains.
De ce Fou du Tzar on a pu dire que c'était du Shakespeare en Estonie. C'est assez souligner la grandeur du livre et de son auteur.


Au début du XIXe, le jeune Timotheus von Bock, en permission pour quelques jours dans le domaine familial, tombe amoureux d'Eeva, une des femmes de chambre. Il décide de braver les interdictions tacites liées à sa condition de baron et demande Eeva en mariage. Il rachète donc sa future femme ainsi que sa famille, jusqu'alors serfs au service de la famille von Bock. Avant de retourner à ses obligations de colonel, Timo emmène sa femme et son grand frère Jacob à la ville, pour qu'ils rattrapent en 4 ans toute une vie d'éducation à l'aristocrate. C'est Jacob, le grand frère un peu jaloux, qui, dix ans plus tard, décide de commencer son journal. Il raconte ainsi jour après jour ses souvenirs de sa nouvelle vie ainsi que les événements de son quotidien.

Comment Timo, jeune homme bien né, noble, proche ami du tzar, a-t-il pu développer des idéaux de liberté, d'égalité des hommes, d'abolition du servage, de lutte contre la corruption? Et surtout, comment a-t-il pu être assez fou pour exprimer ouvertement ses idées au tzar?
Heureusement pour lui, c'est de folie que le tzar l'a accusé... Ce qui lui vaut neuf longues années d'enfermement. Comment Eeva, épouse illégitime aux yeux de la noblesse et déjà méprisée au temps où Timo était libre, trouve-t-elle la force de vivre seule, d'affronter les autres, de se battre pour faire libérer son mari? Et lorsque Timo revient... Comment savoir s'il est vraiment fou, ou s'il simule quelques accès de folie pour préserver cet ersatz de liberté qui lui est offert 9 ans après?

Quel roman passionnant! Eeva est une femme fascinante, une telle force de caractère force le respect. Quelle force intérieure, quelle capacité d'adaptation, et quelle répartie! Timo lui aussi est un personnage sublime... Un esprit éclairé, qui a le courage de donner sa vie pour ses idéaux... Le courage ou la folie? Ne faut-il pas être fou pour tout perdre, au profit plus qu'incertain des serfs, d'une constitution qui n'est pas prête de voir le jour? Quand on pense que ce grand homme a réellement vécu, ça rend plus qu'admiratif.
Quant à Jacob, ce pauvre Jacob qui a vécu la vie qu'on lui a dictée, il m'est arrivé de lui trouver parfois quelques bassesses... Mais à bien y réfléchir, c'est un homme, avec ses qualités et ses défauts, mais un homme comme les autres... Et non pas un "personnage", comme le sont sa soeur et son beau-frère, deux personnes réellement hors du commun.

On en apprend également beaucoup sur l'histoire de l'Estonie, ce petit pays balte dont on semblait faire peu de cas à l'époque ; et donc on se soucie à peine plus aujourd'hui! Le pays n'est finalement réellement indépendant que depuis 1991, et pourtant la culture estonienne et la conscience de son identité a réussi à perdurer depuis des siècles. Cet hymne à liberté n'est donc pas étonnant de la part d'un Estonien, d'autant plus lorsque l'on sait que Jaan Kross a d'abord été arrêté par les Nazis avant d'avoir vécu l'enfermement au goulag.

Je me dois de terminer ce billet par l'évocation du style de l'auteur. J'ai lu avec le fou du tzar un roman passionnant, mais qui ne m'aurait pas autant plu sans ce style fabuleux ; rien d'étonnant à ce qu'il soit parfois qualifié de Shakespeare estonien! Jaan Kross est un grand auteur du XXe siècle, que j'ai lu avec bonheur et dont je ne peux que conseiller vivement la lecture!

Publié dans romans historiques

Commenter cet article

Mo 30/03/2010 23:51



J'avais été déçue par ce roman, on m'avait présenté Jaan Kross comme mérité le Nobel, comme géant de la littérature, et je n'y ai pas trouvé mon compte. Mais je l'avais fini!


Par contre j'ai lu ensuite une nouvelle de lui et j'ai préféré. De toute façon j'ai prévu de lui redonner une chance!



kalistina 31/03/2010 13:24



Ah oui? Je suis heureuse d'avoir aimé le roman alors, parce qu'il est rare que j'aime les nouvelles (sauf quand elles sont longues et remarquables, genre celles de Zweig).



Nanne 19/12/2009 23:03


Je l'ai vu lors de sa récente sortie dans cette édition qui a l'intelligence de rééditer des ouvrages oubliés ou peu connus du grand public ! C'est assez rare pour être signalé en cette période de
culture de masse, Kali ... J'ai prévu de le lire, quand ? C'est là toute la question. Mais, après ton billet, je ne renoncerai pas à mon projet fou malgré la hauteur de ma PAL !


kalistina 20/12/2009 14:31


Je suis ravie que tu aies entendu parler de ce livre, et plus encore que tu comptes le lire!!


sybilline 05/12/2009 19:40


Où as-tu donc pèché un auteur aussi méconnu et rare? Sincèrement, je m'attendais à un vieux truc complètement désuet et poussiéreux à souhait, mais me voilà bien détrompée!
Merci pour ta fort belle présentation, Kali :)


kalistina 06/12/2009 13:57


Sur le forum "parfum de livres", il y a chaque mois un auteur un peu méconnu mis à l'honneur. En novembre, c'était Jaan Kross... Qui gagne à être connu! Je crois qu'en France, on laisse un peu trop
de place à certaines productions étrangères (surtout les Etats-Unis) au détriments d'autres, beaucoup moins imposantes, mais pouvant receler des petits trésors.


Edelwe 04/12/2009 19:59


Il a vraiment l'air bien! et je vois que tu l'as lu rapidement finalement! ;)


kalistina 04/12/2009 21:13


Euuuh, rapidement, tout est relatif! Mais oui j'ai vraiment aimé ma lecture!


Choco 04/12/2009 15:49


j'aime beaucoup ce que tu en dis ! je le note !


kalistina 04/12/2009 21:12


Chouette!!!