Le chemin des âmes de Joseph Boyden

Publié le par kalistina

chemin des ames

1919. Nord de l'Ontario. Niska, une vieille Indienne, attend sur un quai de gare le retour d'Elijah, un soldat qui a survécu à la guerre. A sa grande surprise, l'homme qui descend du train est son neveu Xavier qu'elle croyait mort, ou plutôt son ombre, méconnaissable. Pendant trois jours, à bord du canoë qui les ramène chez eux, et tandis que sa tante essaie de le maintenir en vie, Xavier revit les heures sombres de son passé : l'engagement dans l'armée canadienne avec Elijah, son meilleur ami, et l'enfer des champs de bataille en France...

 

Joseph Boyden, canadien aux multiples origines, décide de choisir pour héros trois  Indiens Crees : Niska, vieille femme ayant délibérément choisi de suivre le mode de vie traditionnel de son peuple ; Xavier, son neveu, qu'elle a élevé dans la tradition ; et Elijah, meilleur ami de Xavier, qui lui a été élevé chez les soeurs et connaît donc bien mieux les moeurs occidentales.

A la fin de la première guerre mondiale, Niska retrouve son neveu, méconaissable. Leurs récits vont s'entrecroiser durant tout le temps où ils remontent la rivière pour rentrer chez eux : Xavier va se remémorer les années d'enfer qu'il a vécu sur le sol européen, et Niska, pour libérer un peu l'esprit de son neveu, mais aussi pour revivre un peu sa vie, va se plonger dans son passé.


Xavier et Elijah sont tous deux des Indiens Crees et, à ce titre, subissent le mépris ou tout du moins une certaine distance de la part de leurs camarades d'armes lorsqu'ils intègrent l'armée. Bien vite, Elijah va réussir à séduire tout son monde : il parle anglais encore mieux que les Canadiens "wemistikoshiw" (les Blancs, donc) et c'est un beau-parleur, qui a l'art et la manière de se faire aimer et admirer. Xavier, lui, reste en retrait ; il parle mal anglais, et n'arrive pas à se faire aux coutumes occidentales.

Mais lorsqu'ils débarquent en Europe, tous les soldats se ressemblent : ils découvrent la souffrance, la peur, l'attente... Et Xavier et Elijah forment bientôt un binôme de choc pour lancer les offensives : chasseurs dans l'âme, ils savent traquer l'ennemi. Si Xavier accomplit cette tâche à contrecoeur, parce qu'il le faut bien, Elijah y prend du plaisir : il aime à tuer et la mort des Allemands devient vite pour lui une compétition. Xavier souffre encore plus : son ami es-il en train de devenir fou?

Quant à Niska, elle se remémore tous les instants forts de sa vie. Fille d'un chasseur de "windigos", elle a elle-même reçu le don de la lignée : elle a des visions et les autres rares Indiens continuant à vivre dans la forêt viennent de loin pour la consulter. Mais vivre selon le mode de vie traditionnel suppose bien des sacrifices, et Niska a elle aussi vécu de terribles moments.


Les récits s'entrecroisent et c'est la même claque tout du long. Joseph Boyden a un talent fou pour recréer un univers ; à croire qu'il était lui-même dans les tranchées! Il a sacrément dû se documenter, tant pour les passages sur le front que pour ceux au Canada. C'est criant de réalisme, de vérité, et j'ai réellement eu l'impression de vivre tantôt aux côtés de Xavier, tantôt aux côtés de sa tante. Voilà un roman que j'imagine tout à fait porté à l'écran.

Toute cette histoire est extrêmement difficile, pleine de souffrance, et pourtant l'auteur réussit à captiver notre intérêt tout du long ; c'est plein d'humanité. Il rend là un merveilleux hommage aux Indiens, dont les droits et même l'existence sont bafoués, et aussi à tous les Canadiens, des Premières Nations ou non, qui se sont enrôlés lors de la Première Guerre Mondiale. Rares sont les romans sur cette période de l'histoire, et c'est le premier que je lis du point de vue canadien ; je le conseille plus que vivement à tout le monde, même à ceux qui n'aiment pas les romans historiques, même à ceux qui n'aiment pas les récits de guerre. Ce sont d'abord deux récits de vie, et le récit d'un peuple.

C'est magnifiquement écrit, et magnifique, tout court. Je n'ai qu'une hâte : lire la suite lorsqu'elle sera sortie en poche.


coeur-vs3.jpg

J'ai lu cet énorme coup de coeur dans le cadre du challenge "coups de coeur" (tiens donc!) de Théoma, et dans le cadre d'une lecture commune.  

 

Les billets d'Aifelle, Amanda, Béné, Betty, Chimère, Choco, Dédale, Elfique, Ellcrys, Joëlle, Jules, Katell, Neph, Papillon, Pascal, Uncoindeblog.

Publié dans romans historiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

betty 05/07/2010 15:34



Je découvre ce challenge , qui me semble bien intéressant pour piocher des idées lecture! Je vais aller faire un tour sur le site du challenge ;)


J'avais adoré Le chemin des âmes!
 Je note aussi la suite, j'espère qu'elle sera aussi puissante.



kalistina 05/07/2010 22:23



Ah ça, c'est tout à fait le genre de boîte de Pandore cette liste, des idées alléchantes à n'en plus finir!



chiffonnette 12/04/2010 08:55



Je vais sans doute le découvrir rapidement celui-ci, on m'en a parlé avec chaleur, enthousiasme et tu en rajoutes une couche!



kalistina 14/04/2010 16:02



Et je peux en ajouter d'autres encore si besoin est :D



pom' 10/04/2010 07:29



je vais le reserver à la biblio



kalistina 10/04/2010 13:55



J'espère qu'il sera disponible! Peut-être le sera-t-il plus facilement maintenant qu'il est en poche.



cocola 09/04/2010 22:32



Moi aussiiiii je veux le lire !



kalistina 10/04/2010 13:53



Et tu le dois, y a des "must have" en fringues paraît-il, eh bien là c'est un must have en bouquins!



Neph 08/04/2010 22:00



Je n'y avais pas songé, mais tu as tout à fait raison pour le film !



kalistina 09/04/2010 15:09



J'ai lu entre temps qu'un film était en préparation aux EU!