La malédiction des colombes de Louise Erdrich

Publié le par kalistina

malediction colombes

Depuis toujours, la petite ville de Pluto, Dakota du Nord, vit sous «la malédiction des colombes», qui dévorent ses maigres récoltes comme le passé dévore le présent. Nous sommes en 1966 et le souvenir de quatre innocents lynchés cinquante ans auparavant hante toujours les esprits. En écoutant les récits de son grand-père indien qui fut témoin du drame, Evelina, une adolescente insouciante, prend soudainement conscience de la réalité...

 

J'ai quelque difficulté à dire ce que j'ai pensé de ce roman...

Ma première certitude, c'est que j'ai aimé le style de l'auteur et que je comprends qu'elle soit considérée comme une des grandes voix de la littérature américaine actuelle.

 

J'ai été passionnée par certains chapitres, notamment ceux avec Mooshum et son frère, les deux grands-pères indiens qui n'ont pas leur langue dans leur poche. Ils s'amusent des vaines tentatives du curé pour les remettre dans le droit chemin. Mooshum est un conteur hors pair. Quant à son frère, son histoire d'amour impossible avec la belle-soeur de sa nièce est du meilleur tragi-comique.

L'émotion est bien présente elle aussi, avec entre autres un merveilleux passage racontant comment Shamengwa a été trouvé par son violon (la phrase doit sembler étrange à qui ne l'a pas lu, mais c'est réellement comme ça que se déroule l'événement).

D'autres chapitres en revanche ne m'ont absolument pas intéressée ; la palme revenant à ceux consacrés à la "femme aux serpents" et son expérience sectaire. Je ne voyais pas en quoi ça pouvait m'éclairer sur le reste de l'histoire et j'ai lu ces pages avec un certain ennui.

 

Nous avions choisi pour cette lecture commune un "roman choral", où plusieurs personnages prennent donc la narration tour à tour. Paradoxalement, je crois que c'est cette polyphonie qui m'a empêchée d'apprécier ce roman plus pleinement. 

Toutes les histoires sont liées, mais parfois de façon si ténue que le lien en question a mis du temps à m'apparaître, ce qui m'a parfois lassée. Je voulais retrouver Evelina et sa famille, comprendre les raisons du lynchage de 1916, savoir ce qui s'était réellement passé juste avant.

J'ai donc aimé cette lecture mais avec de sérieux bémols tout de même. 

 

Les billets de Delphine, Joëlle, Stephie, puis ceux des participants du Blogoclub puisqu'il s'agit d'une lecture commune : les liens sont chez Sylire et Lisa.

Commenter cet article

anjelica 24/09/2012 13:16


Comme je n'avais pas spécialement apprécié " la chorale des maîtres bouchers", je ne récidiverais pas avec cette auteure.

kalistina 29/09/2012 18:51



Je comprends!



Moka 05/09/2012 18:50


Comme j'aime la couverture !

kalistina 12/09/2012 22:24



C'est vrai qu'elle est belle, elle m'avait donné envie aussi.



Lounima 04/09/2012 06:08


Un roman que j'ai très envie de découvrir mais ce que tu en dis me refroidit un peu, n'ayant encore jamais lu de livre de cette auteur... Je vais aller voir d'autres avis, histoire de voir je
dois me précipiter sur cette lecture... ;-)

kalistina 05/09/2012 16:44



Plusieurs ont eu un ressenti similaire au mien mais nombreux sont ceux qui ont aimé sans retenue.



gambadou 02/09/2012 22:15


Nos commentaires se rejoignent. Une lecture en demi teinte, avec des très bons chapitres et d'autres ennuyeux ...

kalistina 05/09/2012 16:42



C'est ça, c'est très variable d'un chaître à l'autre.



Le Papou 02/09/2012 20:13


Bonjour Kali,


Il est noté depuis très longtemps. Va falloir hein...


 


Le Papou

kalistina 05/09/2012 16:42



Curieuse de lire ton avis!