La conquête de Plassans d'Emile Zola

Publié le par kalistina

la-conquete-de-plassans couv

" Dormez sur vos deux oreilles, disait Flaubert à Zola inquiet, c'est une œuvre, votre bouquin, fort, très fort, râblé, bien portant.
" Il s'agissait de ce quatrième volet des Rougon-Macquart, histoire naturelle et sociale d'une famille sous le Second Empire. C'est la conquête d'une ville légitimiste, en réalité Aix, la ville natale de Zola, par un prêtre bonapartiste qui subjugue les femmes, la belle société, la jeunesse et le clergé.

 

La fille de Pierre et Félicité Rougon, Marthe, a épousé son cousin François Mouret, fils d'Ursule Macquart. Ils vivent tranquillement à Plassans, avec leur deux fils et leurfille simple d'esprit. François, qui dépense peu mais aime gagner de l'argent, décide, contre l'avis de sa femme, de louer le premier étage de sa maison à l'abbé Faujas, venu de Besançon, et sa vieille mère taciturne.

Faujas, d'abord détesté et écarté de la bonne société à cause de rumeurs qui courent sur son ancienne vie, réussit à conquérir toute la ville.

 

Au début de ma lecture, je lisais les chapitres sans trop de conviction ni d'enthousiasme, je restais un peu extérieure... François m'était évidemment antipathique, Marthe me faisait un peu de la peine et Faujas n'avait pas encore commencé à mettre à exécution ses ambitieuses manoeuvres.

Mais dès que la machine a été lancée...! Ce tome 4 est le roman de la chute. Descente aux enfers des uns, exaspération des vices des autres, tout est extraordinairement amené. Tous les personnages, jusqu'aux plus insignifiants, ont une épaisseur que j'ai rarement vue.

Ce n'est pas le plus plaisant à lire des Zola que j'ai eus entre les mains, mais c'est un des plus réussis, un des plus riches et des plus profonds.

Le mot qui m'est venu en refermant ce roman est : glaçant, tout simplement glaçant.

 

Les avis de Cuné, Moka, Pimprenelle et StephieDefi-Emile-Zola

Commenter cet article

La conquête de plassans la politique en soutane 20/07/2012 16:35


Quel plaisir de lire toutes les combines auxquelles l'abbé Faujas se livre afin d'assurer le pouvoir au candidat de son choix.


Du grand et beau Emile Zola

kalistina 22/07/2012 21:43



Oui, un des meilleurs de la série jusqu'à présent dans ma lecture du cycle (je vais commencer Une page d'amour).



Moka 04/08/2011 17:21



Contente de toujours te savoir parmi nous pour le défi Zola, même en retard !


 



kalistina 04/08/2011 23:46



Je me rattrape, lentement mais sûrement!



Ellcrys 02/08/2011 09:14



Décidément, il faut vraiment que je m'accorde le temps de lire le cycle des Rougon (dans l'ordre, of course !)... J'aime beaucoup la plume de Zola, que j'ai découvert au collège avec Germinal.



kalistina 04/08/2011 23:20



En ce qui me concerne, je les lis dans l'ordre, mais en alternant avec d'autres lectures, ce qui m'évite de me lasser même si ça me prend du coup plus de temps.



Mango 02/08/2011 05:24







Mango 01/08/2011 20:04



Tu es peut-être dans la description du jardin? Après c'est bien en tout cas. Je me souviens de l'avoir bien aimé aussi. 



kalistina 02/08/2011 02:07



Oui, y a trop d'herbes dans ce roman, ça me donnerait presque des envies de bitume!!