Kroch & co de Friedrich Glauser

Publié le par kalistina

korck_and_co.jpg

" L'art de Friedrich Glauser est remarquable. Son style neutre et indifférent met particulièrement en valeur la profonde humanité de Studer, sa compréhension des personnes qu'il rencontre et sur lesquelles il enquête. Comme son collègue Maigret - l'ambiance, les lieux et les circonstances des romans de Friedrich Glauser sont proches de ceux de Georges Simenon -, l'inspecteur Studer se concentre sur l'enquête avec modestie et sûreté. "

 

L'inspecteur Studer, pour une fois, est en congés : sa fille vient de se marier avec Albert, son jeune et parfois naïf collègue. Evidemment, le repos sera de courte durée, puisqu'il trouve au petit matin un cadavre dans le jardin de l'hôtel. Les choses s'annoncent compliquées : il faut se remettre fissa au travail, tout en formant ce pauvre Albert pas toujours suffisamment réactif, en faisant abstraction de l'amitié qu'il porte à la tenancière, son amour d'enfance, et en essuyant les remontrances de ses supérieurs puisque Friedrich, poussé par sa femme, a déplacé le corps.

 

Le parallèle avec Simenon me semble assez juste. Jakob Studer est un homme d'un certain âge, rôdé aux enquêtes criminelles, et qui ne fonce pas tête baissée sur le premier suspect venu. Ses enquêtes ont un petit côté suranné (dans l'ambiance, le style... c'est une impression générale), sont plutôt brèves et se concentrent sur l'énigme à résoudre.

 

Le premier roman de Friedrich Glauser que j'avais lu m'avait davantage convaincue (voir mon billeti ici). Celui-ci est moins palpitant et trop daté, mais j'ai quand même passé un agréable moment à le lire.

 

Voilà qui me permet de participer au défi suisse de Daniel Fattore.

defi_suisse.jpg

Commenter cet article

DF 10/06/2012 21:40


Et merci et bravo pour cette participation au Défi Littérature suisse! :-)

kalistina 10/06/2012 22:45



Mais c'était bien volontiers!



DF 10/06/2012 21:40


J'avoue au contraire n'avoir encore rien lu de cet auteur - même si ça fait longtemps que je l'ai repéré. A suivre donc!

Petite Fleur 10/06/2012 21:23


J'avais lu un roman de cet auteur, je ne sais plus lequel (pas un des tiens en tout cas) et je n'avais pas été convaincue, alors que j'étais plutôt favorablement prévenue par une histoire se
déroulant en Suisse.

kalistina 10/06/2012 22:44



J'ai surtout aimé le découvrir pour ce qu'il représente, comme il fait figure de fondateur du roman policier germanophone ; et puis c'est plaisant de retrouver des expressions ou autres
situations familières. Sinon, en effet, ce n'est pas non plus transcendant.