Hunger games de Suzanne Collins

Publié le par kalistina

hunger-games

Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l'épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an.

Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé... Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l'antenne. La jeune fille avoue elle aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d'un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein des Jeux de la Faim...

 

Dans un monde postapocalyptique, la télé-réalité régit la société et n'a plus de limites. Tous les habitants suivent, et doivent suivre, les jeux de la faim, où douze adolescents meurent en direct à petit feu, en s'entre-tuant. Les règles sont atroces (tuer les autres pour survivre et assurer la survie de son district) mais suivent pour tous les autres points les principes que nous connaissons déjà : les reportages sur les candidats avant leur entrée dans le jeu, l'interview par l'animateur vedette, la caméra braquée sur les candidats à l'intérieur du jeu à tout moment, prête à capturer tout instant croustillant (de la colère, de l'émotion...) et le jeu de manipulation que se décident à jouer les candidats pour augmenter leurs chances de réussite et pour plaire au public.

Dans ces jeux, c'est Katniss, candidate du district 12, qui est au centre de notre attention. Elle s'est portée volontaire, pour éviter ce triste sort à sa petite soeur, âgée d'à peine douze ans et bien trop faible, physiquement, moralement et tactiquement, pour avoir une quelconque chance de survie. A l'intérieur des jeux, onze autres candidats, parmi lesquels Peeta, jeune garçon attachant venu du même district, mais aussi Rue, la petite fille espiègle et maline du district 11, ou encore Cato, cruel et prêt à tout pour gagner.

 

L'ensemble, mené par un style rythmé, donne une histoire très efficace et palpitante. Katniss a une personnalité attachante, elle est humaine, avec ses faiblesses, mais aussi et surtout son refus de se plier aux règles abominables qu'on lui demande de suivre. Peeta lui aussi est attachant... Le style n'a rien d'extraordinaire, mais je pense que c'est justement parce qu'on l'oublie qu'il fait de ce roman un vrai page-turner. J'ai donc dévoré ce premier tome, mais paradoxalement je n'ai pas eu envie de lire la suite en tournant la dernière page. J'ai simplement satisfait ma curiosité en allant fouiner sur le Net pour connaître le fin mot de l'histoire (oui, je sais, c'est mal!).

 

Ce roman est présenté comme de la SF jeunesse, et je pense qu'effectivement il plaira beaucoup aux ados, mais certains passages (je pense à un en particulier!) sont vraiment violents et pourraient choquer les plus jeunes.

 

Une fois n'est pas coutume, je ne termine pas mon billet par l'annonce de liens vers les articles des autres bloggeurs... J'en ai trouvé tellement que ça m'a découragée! Lu par tout le monde ou presque, donc.

Publié dans science-fiction

Commenter cet article

pimprenelle 24/02/2011 20:13



Ce n'est pas plus mal de se contenter du premier. Le second est un peu répétitif... Cela dit, ça ne m'empêchera pas de lire le troisième, je suis incorrigible!



kalistina 26/02/2011 01:58



Je comprends, va ;-)



Noukette 14/02/2011 23:36



Eh non, pas lu par tout le monde ! ;-) Je ne sais pas quand je lirai ce premier tome mais je le lirai c'est sûr ! Par contre, ta non-envie de lire la suite m'intrigue, pas si indispensble que ça
alors ?



kalistina 15/02/2011 20:46



Effectivement, à mon goût, c'est sympa à lire mais pas non plus ébouriffant.



Ankya 12/02/2011 12:17



Il est dans ma PAL en VO... attendant que je le lise.



kalistina 12/02/2011 23:34



Pauvre petit livre abandonné!



Karine:) 12/02/2011 04:55



Ce que j'ai pu aimer... je l'ai carrément dévoré.  Mais j'ai voulu lire la suite, par contre.  D'accord avec toi... c'est pour ados, mais des ados qui n'ont pas peur des scènes très
violentes... ou qui sont un peu plus grands. 



kalistina 12/02/2011 23:33



Je sais pas pourquoi, je suis sûre que ça doit être plus accrocheur encore en VO. Mais je ne peux pas la lire.



Stephie 08/02/2011 06:25



J'ai adoé ce premier tome, moins le 2e. Néanmoins, je lirai le 3 quand il sera traduit :-)



kalistina 09/02/2011 22:40



J'ai vu ça en lisant ton blog :-)