De grandes espérances de Charles Dickens

Publié le par kalistina

de_grandes_esperances.jpg
Orphelin, le jeune Pip est élevé "à la main" par sa furibarde de soeur, en compagnie du forgeron Joe, le mari de celle-ci, qui lui est la bonté même. Un jour qu'il se promène vers la tombe de ses parents, il se retrouve bon gré mal gré à aider un forçat fraîchement évadé ; ce premier événement le marquera grandement. L'autre grand changement de son enfance se produit lorsqu'il est appeler à rendre de fréquentes visites à Miss Havisham, chez qui il fait la connaissance de la jeune Estella.

Et je n'en dis pas plus pour ceux qui ne connaissent pas encore l'histoire!
M'enfin, bien qu'il y ait des rebondissements, on les flaire souvent à des kilomètres à la ronde, et il me semble donc que ce n'est pas tant pour son suspense que De grandes espérances est un grand roman.
Car de mon point de vue, assurément c'en est un! Et je rejoins ici l'avis d'Ori : c'est la galerie de personnages, principaux, secondaires et tous les autres qui est remarquable. Comme pour Oliver Twist, je n'ai pas eu beaucoup d'affection pour Pip, qui est bien balourd et surtout ingrat, injuste, souvent terriblement conscient de l'être mais se morfondant sur son mauvais comportement sans pour autant en changer! Mais cesse donc de geindre et agis, flûte à la fin!
Les autres personnages sont assez caricaturaux, mais d'une telle façon que je n'imagine pas que ça eût pu me plaire autrement. Joe est un plouc au coeur tendre, sa femme (soeur de Pip, donc) une imbuvable mégère, Pumblechook est bêtement fier comme un paon (quelle envie de lui rabattre son caquet à celui-là!), Jaggers est un professionnel au coeur de pierre, Biddy et Herbert sont d'une constance et d'une gentillesse surhumaines... Et que dire des deux principaux personnages féminins, Miss Havisham et Estella! Miss Havisham inspire à la fois la pitié et la terreur, elle pousse sa détermination et sa vengeance à point qui m'a fait penser aux tragédies grecques. Quant à Estella, cette espèce de Frankenstein de l'amour... Tout comme pour l'histoire, les ficelles de ces personnages sont énormes, mais tellement bien faites qu'elles ne gênent absolument pas.

Et puis quel art de la description... Dickens est un peintre à sa façon, comment ne pas se sentir perdu au milieu du brouillard londonien, ou dégoûté au milieu du mauvais quartier de la capitale, ou amusé face au pont-levis miniature de Wemmick?
Et j'ai retrouvé l'humour qui m'avait tant séduite dans Oliver Twist, cet humour un peu caché, qu'on découvre, fort souvent d'ailleurs, au détour d'une phrase, l'air de rien.
L'histoire finalement secondaire perd un peu de son souffle vers le milieu du livre, où j'ai ressenti un certain ennui, un manque d'allant. Toutefois, ce passage au ralenti n'a pas duré trop longtemps (à l'échelle dickensienne, hein, faut remettre dans le contexte "pavé") et le plaisir du début du livre m'a convaincue de ne pas me laisser piéger par ce que j'ai ressenti comme un passage à vide. Bien m'en a pris car j'ai beaucoup aimé l'ensemble du livre hormis cet ennuyeux passage central.

Bref, De grandes espérances est une très belle fresque anglaise, dont on sent l'origine feuilletonnesque (ce que j'apprécie beaucoup) ; pour les personnages, pour le style, un vrai plaisir.


Les billets plutôt élogieux de Chiffonnette, Cuné, Ekwerkwe, Lilly, Malice, Madame Charlotte, Ori, Uncoindeblog... Et celui de Ys avec laquelle j'ai lu ce livre, qui, contrairement à la plupart des autres, s'est clairement ennuyée.

Ce livre entre dans le cadre de deux challenges :
  defi_classique.jpg
EnglishClassicsMaxi-copie-1.jpg

Commenter cet article

tonie behar 27/11/2011 22:15


Bonsoir Kali! je viens de terminer les grandes espérances, mon premier Dickens !
... qui me donne envie d'en lire encore beaucoup d'autres ! quel régal !
merci pour ce beau billet qui rejoint beaucoup ce que j'ai pensé du livre. J'ai une tendresse particulière pour Wemmick et son "vieux parent" !

kalistina 29/11/2011 19:29



Je n'en ai pas lu tant d'autres mais ils m'ont tous plu! Je te souhaite de belles découvertes à toi aussi :-)



Lounima 05/01/2010 02:07



En effet, ton avis diffère très sensiblement de celui de Ys !!! J'ai très envie de lire ce grand classique mais je n'ai encore jamais pris le temps... peut-être cette année ??? ;-)



kalistina 06/01/2010 23:32


Eh bien je serais ravie si tu le lisais cette année, comme ça on pourrait comparer nos avis!


Marie 03/01/2010 23:41


J'ai ce titre dans ma pal... mais j'attend un peu pour le lire. Pour l'instant, je suis en train de lire David Copperfield. Un régal ! 



kalistina 04/01/2010 19:13


Ah j'attends avec impatience ton avis!! On parlait de le lire avec Flo!


Ellcrys 30/12/2009 20:42


Juste quelques mots : il faut que je le lise et merci pour ton bel avis. Il ne me reste plus qu'à attendre que ma PAL diminue un peu...


kalistina 30/12/2009 23:17


Une PAL qui diminue, je t'admire!


Flo 29/12/2009 19:13


Euh oui, c'est encore moi. Je viens de lire ta réponse au com de Neph sur ton appréciation des héros dickensien et je suis pliée Ca te dirait de lire Copperfield ensemble courant 2010 ? (je n'ai vu que l'adaptation en téléfilm et encore j'ai raté le début, bref lire le bouquin fait partie de mes projets même si
mon dernier achat dickensien est "La maison d'âpre-vent", l'un n'empêche pas l'autre !).


kalistina 29/12/2009 20:06


Pourquoi pas pour David Copperfield, mais alors plutôt vers la fin de l'année, parce que plus de 1000 pages, quand même!
On n'oublie pas le François Cheng pour juin, hein?