Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

Publié le par kalistina


Scandale dans une pension de famille " comme il faut ", sur la Côte d'Azur du début du XXe siècle : Mme Henriette, la femme d'un des clients, s'est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée...

Seul le narrateur tente de comprendre cette " créature sans moralité ", avec l'aide inattendue d'une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimé chez la fugitive.

 

127 pages que l’on lit d’une traite, sans s’arrêter. Zweig nous apprend ce qu’est la passion, ce que le cœur peut faire vivre à une personne. Mrs C… raconte vingt-quatre heures de sa vie. Vingt-quatre heures, c’est peu, pourtant c’est le temps le plus intense de toute son existence, elle aura davantage vécu au cours de ces heures qu’au cours de toutes les autres…

Peut-on imaginer ce qu’est la passion tant qu’on ne l’a pas vécue ? Peut-on blâmer, ou même comprendre, ce qui peut pousser une femme à agir follement, sans aucune préméditation, lorsque elle-même n’en a pas idée ? Aurait-on le courage de suivre les impulsions de son cœur quoi qu’il arrive ?

Oublions les faits, et même l’histoire racontée, laissons-nous porter par le style de Zweig. Ca, c’est un écrivain ; je suis pétrie d’admiration, là. Je suis fan ! Je ne m’y suis pas lancée cette année, mais si jamais je participe en 2008 au challenge « mon auteur préféré », il sera à coup sûr dans la liste.

Commenter cet article

Edelwe 23/02/2009 15:45

Je n'avais jamais lu de roman de Zweig. C'était un tort. Le titre m'a accrochée et je ne l'ai pas regretté. C'est remarquablement écrit et on le lit en un souffle.

kalistina 01/03/2009 17:00


Comme les autres Zweig que j'ai eu l'occasion de lire :-)) Un grand écrivain.


Nina 20/02/2007 20:01

J'aime beaucoup cet auteur j'ai beaucoup aimé ce titre,  il y a aussi la peur, le joueur d'échec,  la confusion des sentiments.... je crois que toute son oeuvre est remarquable. 

kalistina 20/02/2007 21:54

J'ai le même sentiment que toi, tout ce qu'il a écrit me fait envie...

hinachii 23/01/2007 21:09

C'est un des meilleurs bouquins que j'ai jamais lu...d'une traite en plus. J'adore l'écriture de Zweig, pour moi c'est un des pus grands auteurs !!!

kalistina 23/01/2007 21:49

J'ai le sentiment que je pourrai dire cette phrase moi aussi, quand j'en aurai lu encore un ou deux de lui. "Le temps nous dira si j'ai raison".

Anne 22/01/2007 10:48

J'aime beaucoup S.Zweig. Moi aussi j'ai dévoré "La confusion des sentiments". Parfaits aussi "La pitié dangeureuse" et "Ivresse de la métamorphose". Par contre, j'ai une lacune énorme: je n'ai pas encore lu "Le joueur d'échec". Je me promets de le faire très vite...

kalistina 22/01/2007 14:49

Ah oui Anne, lis "le joueur d'échecs"! En plus, ça me fera bien plaisir de lire ta note de lecture, ça me fera me souvenir de ce roman...

Caroline 21/01/2007 18:11

Je n'avais pas trop aimé ce roman. De Stefan Zweig, j'ai largement préféré "La pitié dangereuse", bouleversant.

kalistina 22/01/2007 14:49

Il doit être encore mieux alors! Rah là là, j'ai l'impression que tous ses ouvrages valent le détour... Cruel dilemne!