Il passato è una terra straniera de Gianrico Carofiglio

Publié le par kalistina


Un jour, Giorgio rencontre une femme dans un bar. Au premier abord, il ne la reconnaît pas. Puis les souvenirs affluent et il se retrouve plongé des années en arrière, en 1989 à Bari.
C'est l'année du massacre de la place Tian'anmen et de la chute du mur de Berlin. A vingt-deux ans, Giorgio achève son droit. II vient de la petite bourgeoisie et s'est fiancé à une étudiante en médecine issue d'un milieu aisé. Sa vie semble toute tracée jusqu'au jour où il fait la connaissance de Francesco, un garçon très séduisant et intelligent, dévoré par un immense désir de revanche. Francesco joue au poker et a mis ses talents d'illusionniste au service de la tricherie. Fasciné, Giorgio devient son partenaire de jeu et son complice. Il découvre alors un monde totalement inconnu : tripots, villas cossues, femmes faciles... Mais plus le temps passe, plus Giorgio subit l'influence de Francesco et, de compromission en transgression, il se voit descendre en enfer.


J'ai copié/collé la 4e de couverture de l'édition française, mais c'est la version d'origine, en italien, que j'ai lue.
Ca faisait plusieurs années que je n'avais pas lu un roman entier en italien... Et puis, comme je m'apprêtais à passer quelques jours de vacances en Italie - oui j'ai deux mois de retard dans l'écriture de mes billets! - , je me suis dit que j'allais emporter avec moi un roman dans la langue du pays.
J'appréhendais, mais cette lecture a été finalement moins ardue que je ne l'aurais pensé. L'histoire tient en haleine, et je pense que c'est tout à fait le type de livre qu'il faut choisir pour se replonger dans une langue étrangère après un long passage sans!
Giorgio est effectivement un "sale gosse", un jeune homme qui a tout pour réussir et qui décide de se saborder lui-même... Ben oui, sa vie était trop fade, trop ennuyeuse, trop prévisible, comprenez-vous. Et Francesco, son nouvel ami, est trop charismatique pour que quiconque lui résiste. Giorgio commence donc sa descente aux enfers, lentement mais sûrement... D'abord sans s'en rendre compte, puis conscient mais impuissant... Car il est faible, il n'arrive pas à mobiliser sa volonté au moment opportun, il se laisse happer par Francesco, et plus le temps passe, plus il devient difficile d'entrevoir une échappatoire.
Cette longue descente aux enfers, ce destin chamboulé et foulé aux pieds sont très bien décrits, ainsi que le monde addictif du jeu. J'ai lu ce roman sans trop de difficulté et avec plaisir. Seule la fin m'a déçue... à moins que mon piètre italien me l'ait fait mal comprendre!
Ce grand succès de librairie en italie a été adapté au cinéma (de l'autre côté des Alpes toujours) et traduit en français aux éditions Rivages depuis le mois d'avril, dans leur collection "thriller".

Commenter cet article

Mirontaine 24/10/2009 14:13


Je comprends un peu le dialecte sicilien mais je ne le maîtrise pas vraiment ;)
Bon week-end kali ^_^.


kalistina 24/10/2009 16:12


Bon week-end aussi!


Mirontaine 22/10/2009 22:38


Non à la base c'est un défi personnel, je suis originaire de la Sicile et je souhaite découvrir plus précisément la littérature italienne;le défi Lire en VO tombe à point !


kalistina 24/10/2009 14:07


Ah oui en effet!! Et tu parles le sicilien aussi?


Mirontaine 22/10/2009 12:43


Ce livre semble très intéressant pour mon défi de littérature italienne!!!Merci


kalistina 22/10/2009 21:16


Pour le challenge lire en VO de Bladelor?


Nanne 10/10/2009 21:12


Moi qui cherche actuellement des auteurs italiens, parce que j'ai envie de me plonger dans la culture de ce pays, son histoire, sa société, ses moeurs, je retiens que ce livre a été traduit et
édité chez Rivage pour pouvoir le lire ...


kalistina 10/10/2009 21:17


Je ne sais pas si c'est tellement représentatif, mais ravie d'avoir pu augmenter ta LAL ;D


Paper Research 10/10/2009 16:38


Many institutions limit access to their online information. Making this information available will be an asset to all.

Paper on Research