Le premier quartier de la lune de Michel Tremblay

Publié le par kalistina

Femme, c'est aussi jour d'initiation : avec son cousin Marcel, le simple d'esprit aux histoires fabuleuses, il verra cette journée fertile en événements devenir un kaléidoscope d'émotions en assistant à la naissance de l'été et de l'amour. D'un coup, le réel change d'octace, et la magie de l'imagination vient décupler son sentiement d'exister. Côtoyant sa mère, sa tante Albertine, ses cousines, le frère Martial qui fait la classe, et les amis réels et imaginaires de Marcel - Peter Pan et Dupessis, le chat invisible -, le fis de Grosse Femme sent que la fin des classes signifie aussi la fin d'un monde : demain, rien ne sera plus comme avant, au bout de l'enfance en allée.

Voilà une histoire qui a l'air bien belle. Le hic, c'est que je me suis sentie larguée... Pour deux raisons, me semble-t-il. La première, c'est la façon de parler des personnages ; dites-moi que ce n'est pas la retranscription de l'accent québécois?? La seconde, c'est que j'ai bien senti que j'arrivais au milieu de la réelle histoire. Je savais qu'il s'agissait du tome 5 d'une série mais je voulais voir si pouvais plonger dans cet univers, m'y repérer et prendre du plaisir à ma lecture sans avoir lu les 4 précédents. Réponse : non, game over, passez votre tour. J'ai eu l'impression d'être une intruse là-dedans!
J'ai donc abandonné au bout d'une soixantaine de pages. Toutefois, j'ai quand même ressenti une petite impression mélancholique au cours de cette tentative de lecture, un petit sentiment automnal bien agréable. Alors, si les personnages de Michel Tremblay s'expriment de façon plus conventionnelle dans ses autres oeuvres, je lui redonnerai volontiers sa chance! En choisissant un one shot ou un tome 1...

Edit du soir : j'ai oublié de mettre les liens vers les autres avis! Romanza et Malice ont adoré l'ensemble de la série.



C'était encore une fois une lecture parallèle à celle des membre du club des bloggeuses, qui lisaient La tournée d'automne de Jacques Poulin, un autre écrivain québécois.

Commenter cet article

Karine :) 05/09/2009 17:34

Je te rassure, je ne parle pas comme ça!!  Le Joual est un langage populaire québécois, qu'on entend de moins en moins (moi, du moins, je l'entends très rarement). Pour ma part, j'ai lu le premier tome des chroniques du plateau mont-royal et j'ai beaucoup aimé!!

kalistina 05/09/2009 22:01


Je suppose que commencer par le début doit aider... Argh, j'aurais dû faire attention.


Edelwe 04/09/2009 20:24

Pourtant la couverture est ravissante!

kalistina 05/09/2009 09:45


Certes!


Tiphanya 04/09/2009 16:38

J'avais beaucoup aimé "La Grosse Femme d'à côté est enceinte" lu lors de mon séjour québécois. Par contre régulièrement j'ai du lire à voix haute pour comprendre le parler des personnages.

kalistina 05/09/2009 09:44


Peut-être effectivement ferai-je ça pour mon prochain Tremblay!


Mirianne 03/09/2009 23:49

Un ange cornu avec des ailes de tole (accent!) raconte ses premiers contacts avec les livres lorsquil était enfant. Les vues animées (le cinéma) et Douze coups de théâtre (pas besoin de préciser!)

kalistina 03/09/2009 23:50


Je vais noter ce titre-ci alors!


Anneso 03/09/2009 09:31

Hé, rien à voir, mais pq je suis pas dans tes liens ? Tu me boudes ?

kalistina 03/09/2009 22:53


Oh non, tout simplement parce que si je mets mes liens à jour deux fois par an, c'est bien le bout du monde! Ca me prend un temps fou, Les nouveaux liens viennent se mettre à la fin et faut que je
les fasse remonter manuellement à la bonne place etc.
Bref, faudrait que je m'y repenche en effet!