Les neuf princes d'Ambre de Roger Zelazny

Publié le par kalistina


Un amnésique s'échappe d'un hôpital psychiatrique après avoir découvert le nom de la personne qui l'a fait interner : Flora, sa propre soeur.
Celle-ci lui révèle qu'il se nomme Corwin, et qu'il est l'un des neuf frères qui se disputent le pouvoir au royaume d'Ambre, le seul monde réel dont tous les autres sont des reflets, des ombres ; que les princes d'Ambre ont la faculté de parcourir ces univers parallèles par la puissance de leur seule volonté. Recouvrant peu à peu la mémoire, Corwin entame un périlleux voyage en direction d'Ambre, glissant d'ombre en ombre dans le but de disputer au prestigieux Eric, le plus brillant des princes, le trône du royaume...


Voici un roman de fantasy assez typique : l'univers principal a des accents médiévaux, avec seigneurie et tout le tralala ; il existe d'autres univers parallèles, ici appelées Ombres, et la Terre en est une ; le héros est un prince, un vrai, avec peut-être un trône à la clef ; l'intrigue se noue autour d'une lutte pour le pouvoir, lutte entre les puissants z'et royaux membres d'une même famille ; il y a un super truc magique qui fait que c'est bien un roman de fantasy...
C'est classique, donc, mais ça m'a bien plu :-) Le "super truc magique" est ici un jeu de cartes, sorte de jeu de tarot, où les personnages représentés sont les membres de la famille royale d'Ambre (donc la famille de notre héros, si vous suivez) ; et, c'est là que c'est magique, ces cartes permettent à ceux qui sont représentés de communiquer entre eux où qu'ils soient, et même de se téléporter jusqu'au lieu où se trouve l'interlocuteur. C'est tout à fait pour ce genre de petite chose astucieuse que j'aime la fantasy.
Bon, alors c'est vrai, c'est assez classique, surtout que Corwin, notre héros, est d'abord amnésique : moyen bien pratique pour l'auteur de faire découvrir au
lecteur en même temps qu'au personnage les bribes du passé qui vont nous permettre de saisir tout ce qu'il y a à saisir pour bien comprendre ce roman, qui veut clairement poser les bases de la saga.
Mais quand c'est rôdé, ça marche bien, et même si je n'ai pas poussé des youyous de joie au cours de ma lecture, j'ai bien apprécié lire ce roman, d'autant que l'écriture est fluide.
Je ne lirai pas les autres tomes tout de suite mais Infolio m'a proposé de me les prêter, donc je les lui emprunterai peut-être d'ici quelques temps.

Petite précision : il s'agit d'une saga en 10 tomes, elle-même composée de deux cycles de cinq tomes chacun. Le premier cycle semble meilleur que le second, d'après ce que j'ai pu lire ou entendre.

Merci Celsmoon pour cette découverte!

Voir l'avis de Chrestomanci.

PS idiot : je n'arrive pas à me mettre dans la tête que le nom de l'auteur est Zelazny et non pas Zelnany... Ca vous arrive ce genre de fixette fondée sur rien?

Publié dans fantasy

Commenter cet article

Edelwe 29/07/2009 12:25

Très souvent oui! On bloque sur un mot et c'est foutu.

Florazoom 24/07/2009 13:13

Oui j'ai aussi la fixette sur le nom !!!

kalistina 24/07/2009 17:31


ça me le fait souvent, ça. Une fois que je suis vissée sur un nom, impossible d'en démordre pour le bon.


Celsmoon 22/07/2009 21:21

Pour moi, c'est vraiment un pilier... mais j'ai peur de le relire de peur de perdre la magie qui avait pris corps en moi... je me souviens l'hiver 2003 et le dernier cd de daft punk qui avait rythmé les changements de monde ! Ralalala....

kalistina 23/07/2009 02:43


Je te comprends, je n'ai que rarement fait des relectures, par manque de temps mais aussi par crainte d'avoir un autre regard...
Merci encore pour ce livre ;-)


Virginie 21/07/2009 06:31

Moi quand je l'ai relu récemment ça ne m'a pas fait le même effet qu'à ma première lecture. J'en gardais un souvenir de quelque chose que j'avais lu très rapidement et dont il me fallait absolument la suite tout de suite maintenant... Mais là ça n'a pas vraiment été ça

kalistina 21/07/2009 19:57


Oui j'avais lu ton billet... Peut-être que ça m'aurait davantage passionnée à l'adolescence, moi aussi.


Charlotteofraises 20/07/2009 16:24

Je confirme, le cycle de Corwin est bien plus intéressant que celui de Merlin. Petit truc en passant: un tout autre auteur (JG Betancourt) s'est intéressé aux princes d'Ambre et a écrit une trilogie sur Obéron, très intéressante, elle aussi :)

kalistina 20/07/2009 22:09


Ah je ne connais pas du tout cet autre auteur! C'est amusant comme démarche que de reprendre l'univers créé par un autre, ce doit être intéressant quand on a lu le cycle de Zelazny.