Neige de Maxence Fermine

Publié le par kalistina


A la fin du XIXème siècle, au Japon, le jeune Yuko s'adonne à l'art difficile du haïku. Afin de parfaire sa maîtrise, il décide de se rendre dans le sud du pays, auprès d'un mainte avec lequel il se lie d'emblée, sans qu'on sache lequel des deux apporte le plus à l'autre. Dans cette relation faite de respect, de silence et de signes, l'image obsédante d'une femme disparue dans les neiges réunira les deux hommes.
Dans une langue concise et blanche, Maxence Fermine cisèle une histoire où la beauté et l'amour ont la fulgurance du haïku. On y trouve aussi le portrait d'un Japon raffiné où, entre violence et douceur, la tradition s'affronte aux forces de la vie.

C'est un récit poétique, avec un style léger et une histoire qui touche au vrai. Ca m'a fait penser à "soie" d'alessandro barrico, mais en mieux. Celui-ci m'a davantage touchée.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le rwa jo 06/04/2007 10:26

mAGISTRALE! un livre qui m'a ebloui! pour moi ki aime tout ce qui touche au japon ce fut un vrai régale. une histoire prenant avec un fin un peu trop "joyeuse" à mon goût qd meme.les hiaku c'est etrange, c'est poetique mais sans forcement contenir de rimes...ze livre qui m'a améné à croire que l'on peut belle et bien apprendre à ecrire :-)

kalistina 06/04/2007 18:14

J'ai bien aimé mais pas autant que toi on dirait!!

Hervé 22/08/2006 18:57

Je suis entièrement d'accord avec toi. Du même auteur je te recommande aussi "Opium" et "L'apiculteur". Tout à fait dans le même esprit que "Neige"