De l'amour et autres démons de Gabriel Garcia Marquez

Publié le par kalistina


En 1942 au cours de travaux dans un couvent d'Amérique latine, sont mis au jour les restes d'une adolescente, Sierva Maria de Todos los Angeles. Sa splendide chevelure mesure vingt-deux mètres de long.... Le romancier du Général dans son labyrinthe aurait-il tiré cette étrange découverte de sa flamboyante imagination ? Réelle ou fictive, en tout cas, le point de départ d'une singulière histoire d'amour, dans le cadre joyeux coloré, décadent de Carthagène des Indes, au milieu du XVIIIe siècle.
Fille unique du marquis de Casalduero, Sierva Maria a douze ans lorsqu'elle est mordue par un chien couleur de cendre, portant une lune blanche sur son front. Soupçonnée de rage ou de possession diabolique, enfermée au couvent par l'Inquisition elle vivra avec son exorciste, Don Cayetano Delaura une passion folle, destructrice, forcément maudite.
A la croisée de l'histoire et de la légende, du mysticisme et de l'érotisme, Gabriel Garcia Marquez recule dans ce nouveau chef d'œuvre les frontières du " réalisme magique " dont il est l'inventeur. Poésie et maîtrise du ton transforment ici la scène du magicien aventureux en un merveilleux retable baroque. C'est sans doute cela que l'on appelle le miracle de la littérature. Philippe Nourry Le Point

La première moitié m'a ennuyée, je n'ai pas été embarquée par le style et je m'attendais à autre chose du point de vue de l'histoire. Vers le milieu du roman, j'y ai retrouvé un souffle nouveau et j'ai vraiment apprécié la seconde moitié. Bref, je suis un peu mitigée... Je lirai "cent ans de solitude" pour affiner mon opinion au sujet de Garcia Marquez.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lilyned 24/09/2006 15:33

Il n'y a pas de lecture moins expéditive que la prose de Gabriel Garcia Marquez. Comme Edelwe, je t'envie de n'avoir pas encore ouvert Cent ans de Solitude car il y a un "avant" et un "après". Mais c'est le "pendant" qui est le meilleur !

Ce n'est pas un livre qu'il faut aborder dans l'optique de le finir rapidement car il doit être savouré. Si on est un lecteur nocturne, Cent ans de solitude est un de ces romans qui donne envie d'aller au lit très tôt pour en retrouver les personnages.

kalistina 17/07/2006 16:16

"cent ans de solitude" fait partie de mes nombreux livres déjà achetés et pas encore lus... son heure viendra et j'espère qu'elle me laissera une aussi forte impression qu'à toi.

Edelwe 17/07/2006 11:56

Ce n'est pas le livre que je préfère de Gabriel Garcia Marquez. Cependant ce livre m'a touché et laissé une impression de fragilité, de moment en dehors du temps.
Je vous conseille vivement Cent ans de Solitude. C'est un de mes livres préférés. Une immanse fresque, qui entraîne le lecteur, le submerge. Je vous envie de ne pas l'avoir encore lu. Dans un autre style, Chronique d'une mort annoncée est aussi très très bien!

majanissa 12/07/2006 20:52

Comme toi, j'ai trouvé le livre un peu long mais j'ai quand même bien aimé. C'est un style que je ne connaissais pas et j'aime. Vu la petite taille du livre, j'imaginais que çà irait vite, expédié un petit peu et en fait il m'a fallu plusieurs jours, il m'a étonné. Mais malgré le fait que j'ai été longue sur un si petit livre, il reste un bon souvenir. Je pense également m'attaquer à cent ans de solitude, encore un livre à emprunter à ma soeur ;-)