Montedidio d'Erri De Luca

Publié le par kalistina


Montedidio, le " mont de Dieu ", emprunte son titre à un quartier populaire de Naples où vit le narrateur, un garçon de treize ans, dans l'immédiat après-guerre. Apprenti menuisier, il grandit dans une famille modeste où on parle le napolitain, mais il s'efforce de noter ses impressions en italien sur un grand rouleau de papier dont l'imprimeur du quartier lui a fait cadeau.

Sa vie évolue entre son père, ouvrier dans les docks, sa mère, malade, son maître Errico qui lui enseigne les rudiments de la menuiserie, et surtout don Rafaniello, un survivant de la Shoah échoué à Montedidio.
En de brefs chapitres, c'est toute une communauté humaine qui prend corps sous la plume du narrateur qui, en écrivant sa vie, laisse derrière lui son enfance.

"L'apprentissage de la vie" d'un jeune napolitain dans les années 1950. Le style est très touchant, c'est simplement beau. Est-ce cela qu'on appelle la prose poétique?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal 17/02/2011 12:13



Je viens de découvrir "Montedidio", et je partage vos émotions. Il faut lire les autres œuvres de De Luca !



kalistina 17/02/2011 21:31



Je ne l'ai pas relu depuis, c'est vrai que c'est dommage!



sybilline 02/10/2008 22:07

Oui, Kalistine, l'écriture De Luca est bien de la "prose poétique", comme tu le dis si bien, où se conjoignent profondeur, rêve, aspiration à l'être vrai et beauté pure

Musky 26/04/2007 20:44

J'ai très envie de lire ce livre. D'ailleurs il est sur ma LAL. Il n'a eu apparemment que de bonnes critiques !!

kalistina 26/04/2007 22:28

Un bon souvenir en effet :-))