Belle du Seigneur d'Albert Cohen

Publié le par kalistina


Avec cet ample roman, dont le titre aurait pu être Le Livre de l'Amour, c'est une fresque de l'éternelle aventure de l'homme et de la femme qu'après un long silence nous offre l'auteur de Solal, de Mangeclous et du Livre de ma mère.

Pardon, je crois que je vais en choquer beaucoup tant ce livre est considéré comme un chef d'oeuvre, mais je n'ai pas aimé. Au début du livre, je m'ennuyais franchement. Puis est venu le moment qui selon moi touche vraiment au génie dans ce roman: la rencontre de Solal et d'Ariane au Ritz. Malheureusement, la fin de ce passage m'a beaucoup déçue, je n'ai pas trouvé ça crédible du tout. J'ai donc lu la suite par curiosité.
En bref, je comprends que certains puissent aduler ce roman, parce que Cohen est vraiment un fin psychologue et certains passages sont truculents; mais tout le reste, ce trop important reste, ça ne m'a pas touchée...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

damouredo 05/09/2009 18:08

Je passe de blog en blog...cherchant le courage de le continuer. Je n'ai lu que quelques pages et je me demande si je ne vais pas m'en servir pour caler une armoire...lol

kalistina 05/09/2009 22:02


Toujours mieux que de jeter!! Et puis ça peut calmer temporairement la frustration ;-)


jdm 20/03/2008 16:59

 
Même sur un fond de violon tzigane ?
As-tu pensé à fermer le compteur du gaz ?
Quoi qu'il en soit, merci d'évoquer ce grand oeuvre - Thom, Le Golb, donne la référence à ton article, ce qui nous permet de te rendre visite.
 

kalistina 20/03/2008 23:31



Ben mince alors, j'ignorais qu'il avait mis cet article en lien... tant qu'à faire, il aurait pu en  choisir un autre :p Ce n'est certes pas la critique la plus réussie ni la plus
intéressante que j'ai pu écrire...