Cosmétique de l'ennemi d'Amélie Nothomb

Publié le par kalistina


Sans le vouloir, j'avais commis le crime parfait : personne ne m'avait vu venir, à part la victime. La preuve, c'est que je suis toujours en liberté. C'est dans le hall d'un aéroport que tout a commencé. Il savait que ce serait lui. La victime parfaite. Le coupable désigné d'avance. Il lui a suffi de parler. Et d'attendre que le piège se referme. C'est dans le hall d'un aéroport que tout s'est terminé. De toute façon, le hasard n'existe pas.

J'ai aimé le style d'écriture, mais pas l'esprit. Le scénario est habile, j'ai franchement eu les chocottes en le refermant, mais ce livre m'a laissé une impression désagréable, ce n'était pas un plaisir de le lire.

Commenter cet article

Antoine 29/11/2009 00:05


J'avais bien aimé "Péplum" et "Les combustibles" par contre "Journal d'hirondelle" m'a beaucoup déçu...


kalistina 29/11/2009 12:19


En ce qui me concerne je n'en garde pas le souvenir... Je l'avais lu très vite (évidemment!) et au milieu de plein d'autres livres, pour un prix.


Antoine 27/11/2009 01:09


As-tu lu "hygiène de l'assassin" ? C'est son premier livre et le meilleur !


kalistina 28/11/2009 20:13


Non, je n'ai lu que "cosmétique de l'ennemi", "journal d'hirondelle" et "les combustibles". J'ai "péplum" dans ma PAL.


Antoine 25/11/2009 23:31


J'ai lu de nombreux livres de Nothomb et de celui-ci je garde plutôt un bon souvenir. Malheureusement avec Nothomb et contrairement à ce qui se fait généralement, plus ses livres sont récents moins
ils sont bons !


kalistina 26/11/2009 22:17


Je ne suis pas du tout spécialiste de la dame, mais j'ai souvent entendu dire la même chose en effet!


Martin 03/11/2008 06:08

Personnellement je suis un inconditionnel d'Amélie Nothomb, bien que j'avoue ne pas apprécier l'ensemble de son oeuvre. Je comprends aisément qu'on puisse être un peu repoussé par cette littérature, mais dans mon cas c'est justement ce côté malsain qui m'attire. "Cosmétique de l'ennemi" est fort proche d'"Hygiène de l'assassin selon moi... Mais sans être aussi réussi. Enfin j'ai toujours eu une passion louche pour les personnages repoussants (non non je ne suis pas fou), d'où je trouve le Prétextat Tach d'Hygiène de l'assassin très réussi. Pour ceux qui s'intéresse au "genre Nothomb", je crois que ce bouquin est immanquable. Ou alors pour les âmes sensibles, il reste son grand succès: "Stupeurs et tremblements".Un grand bravo au passage,  pour ce petit blog sympa.

kalistina 06/11/2008 00:02


Je comprends ton point de vue et imagine tout à fait que c'est ce mal-être que Nothomb réussit à provoquer qui séduit les lecteurs. Cela dit, comme je n'ai lu que trois livres d'elle, dont deux
critiqués ici, je ne suis pas en mesure de me prononcer davantage... mais ton expérience m'éclaire.


Daniel Fattore 07/08/2008 10:43

Vu sous forme de pièce de théâtre. Là, ça passe mieux, même si certaines ficelles sont grosses.