Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee

Publié le par kalistina


Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.
Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au cœur de la lutte pour les droits civiques -, connut un tel succès et reçut le prix Pulitzer en 1961. Il ne suffit pas en revanche à comprendre pourquoi ce roman est devenu un livre-culte aux Etats-Unis et dans bien d'autres pays, pourquoi, lors d'une enquête réalisée aux Etats-Unis en 1991, sur les livres qui ont changé la vie de leurs lecteurs, il arrivait en seconde position, juste après la Bible.
La vérité est que, tout en situant son histoire en Alabama à une époque bien précise, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cet ouvrage tient du conte, de la court story et du roman initiatique. " Il a la légèreté et le poids que recherche le véritable amateur de roman et cette vertu si rare de pouvoir être lu à tout âge, quelle que soit l'éducation qu'on ait reçue, de quelque pays que l'on vienne, à quelque sexe que l'on appartienne. On y trouvera nécessairement un univers communiquant avec le sien par le miracle de l'écriture et de l'enfance ", écrit Isabelle Hausser dans la postface qu'elle a rédigée pour ce livre.

Je crois avoir lu quelque part (dans la postface?) que ce roman avait la rare qualité de toucher à l'universel, je trouve que c'est bien vrai. Certes, il n'y a pas de scoop, tout le monde sait bien que le racisme aux Etats-Unis est omniprésent, a fortiori dans les années 30. Mais Harper Lee sait le montrer de façon très juste, et c'est comme ça que vraiment ça nous touche. On ne peut pas ne pas être scandalisé par l'affaire judiciaire, et puis comment ne pas voir que Scout a raison en relativisant les propos de son institutrice (vous savez, sa dénonciation de l'oppression des juifs comparée à son comportement face aux noirs)?
J'ai également beaucoup aimé le personnage d'Atticus, on dirait un vieux philosophe romain. Et puis, en ce qui me concerne, les romans qui me plaisent le plus sont ceux qui me font découvrir un autre quotidien que le mien, c'est pour ça que j'aime tant les romans historiques ou ceux qui se passent en Chine ou en Inde. Je crois que je n'avais jamais lu de roman qui me mette dans l'ambiance du sud américain (à part Autant en emporte le vent) et j'ai beaucoup apprécié.
Pour apporter un petit bémol, je dois dire que j'ai trouvé que la fin de la première partie traînait un peu en longueur...

Commenter cet article

Pink Salwa 30/07/2010 18:30



je suis tt à fait d'accord avec toi !


Voici ma critique posté dans mon blog : www.inkofmylife.blog.com


# Avis Personnel : "Une pièce unique à ranger dans sa bibliothèque."
#


Les écrivains anglos-américains savent toujours nous régaler avec leur chefs d'oeuvre dans le taux de vente dépasse les millions exemplaires !


"Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" de N.H.Lee est de ces romans que laissent leur impact... Un coup de coeur dont 35 millions d'exemplaires ont été vendu dans le monde entier.


Traçant une tranche de son enfance, l'auteur nous livre ici un témoignage à la fois poignant et passionnant sur la cruauté du racisme, sur cette réalité amère qui parcourait les vies des
américains du Sud notamment. Une vérité transmise grâce à la perception d'une jeune enfant se nommant Scout.


Un livre passionnant; à lire et à relire !



kalistina 10/08/2010 21:39



On est enthousiastes toutes les deux, donc ;-)



Solange 10/12/2009 10:13


Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
V'est un très beau livre ,sans doute en partie biographique,un roman un peu comme un conte que je recommande.Cette histoire donne matière à réflexionsur ce que fut la détresse des noirsà cette
époque.j'ai vraiment aimé


kalistina 10/12/2009 21:16


Oui, un très beau livre qui mène à la réflexion, c'est tout à fait ça!


Mango 07/12/2009 22:54


Comme toi, je l'ai beaucoup aimé aussi!


kalistina 08/12/2009 22:01


:D


Esther 20/07/2006 10:49

Je ne connais pas ce livre mais par contre, si tu aimes les livres qui se passent en Chine, j'en connais un qui se passe au milieu du 19ème siècle "Fleur de neige" de Lisa See! Absolument envoûtant, on croirait se retrouver sur place... Il est basé sur l'histoire du "nu-shu" (écriture secrète des femmes chinoises), il est apparemment historique: il m'a tout à fait plu!

kalistina 10/08/2006 23:01

Mais c'est que je n'avais pas vu du tout ce commentaire, pardon Esther! Tu avais parlé de ce livre sur Supertoinette, non? Tu en parlais avec beaucoup de passion :o)