Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran d'Eric-Emmanuel Schmitt

Publié le par kalistina


A treize ans, Momo se retrouve livré à lui-même.
Il a un ami, un seul, Monsieur Ibrahim, l'épicier arabe de la rue Bleue. Mais les apparences sont trompeuses :
La rue Bleue n'est pas bleue.
L'Arabe n'est pas arabe.
Et la vie n'est peut-être pas forcément triste.


Un jeune garçon, abandonné ou presque par ses parents... Qui s'appelle Momo... Qui se lie d'amitié avec une vieille personne qui a son franc parler... Un personnage est juif, l'autre musulman... Ca ne vous fait penser à rien? Si? A La vie devant soi de Romain Gary, évidemment... mais je ne pense pas que ce doive être perçu comme un plagiat, plutôt comme un hommage.
C'est vraiment la même idée, sauf qu'ici les rôles sont inversés (Momo est juif et Ibrahim est musulman). On a le même cadre, dans un quartier populaire, avec les prostituée au grand coeur pas loin. C'est la rencontre de deux âmes seules, qui n'ont rien d'autre en commun au départ et qui finissent par tisser un beau lien d'amitié.
La langue est épurée, un peu gouailleuse, mais sans pathos ; c'est ce qui donne une belle émotion à ce qui aurait pu être un cliché larmoyant. C'est tout de même un peu convenu, ces phrases, mais j'aime bien! Exemples :

"[...] pourquoi on dit que vous êtes l'Arabe de la rue, si vous êtes pas arabe?
- Arabe, Momo, ça veut dire "ouvert de huit heures du matin jusqu'à minuit et même le dimanche" dans l'épicerie."

"Sourire, c'est un truc de gens riches, monsieur Ibrahim. J'ai pas les moyens".


Un seul bémol : c'est trop court! On dirait un roman à la Amélie Nothomb, où l'éditeur essaie de vous faire croire qu'il ne vous a pas roulé en imprimant en taille 28 et en faisant des marges de folie. Il faut simplement avoir à l'esprit qu'on s'apprête à lire non pas un roman mais une jolie nouvelle :-)
Merci Otsou!

Commenter cet article

DonaSwann 21/06/2009 22:52

Un pastiche ? Le monsieur doit être coutumier du fait : je viens de terminer "La Nuit de Valognes", mais, par contre, je recommande chaleureusement, surtout si vous aimez le mythe de DOn Juan.

kalistina 21/06/2009 23:51


Ca me fait penser que je n'ai toujours pas lu Dom Juan... Je vais dire comme chaque année pour tant et tant de livres : "je lirai ça cet été!"!!


Otsou/Amandine 14/06/2009 11:21

De rien Kali ;-)

kalistina 14/06/2009 13:58


Merci encore Amandine!


Cécile2Quoide9 09/06/2009 00:34

La réponse est en photo et en video sur mon blog... Achat de 20 livres...

kalistina 10/06/2009 23:08


Ah voui entre temps j'ai vu! Ca n'apparaissait pas dans mon bidule RSS et du coup j'ai cru qu'il n'y avait pas de nouvel article. Comme ça a dû être chouette!!!


Cécile2Quoide9 09/06/2009 00:08

Bien vu ! Surtout depuis mes tribulations avec Lliba dimanche matin !

kalistina 09/06/2009 00:20


Qu'as-tu fais dimanche matin? Je penche pour un vide-grenier où tu as délesté une demi-douzaine de foyers de leurs trésors de fond de bibliothèque! J'ai gagné?


Cécile2Quoide9 07/06/2009 22:35

J'avais adoré le film et pourtant le livre ne m'attire pas et je n'arrive pas à l'expliquer.

kalistina 07/06/2009 23:34


En même temps c'est pas comme s'il y avait pénurie de livres à lire, hein ;-)