Deux enquêtes d'Albert Leminot, le héros de Georges Foveau

Publié le par kalistina


Albert n'a qu'un défaut, la curiosité. Quoique...

Cette curiosité devient facilement un atout pour un détective en herbe. Surtout lorsqu'il cherche une histoire à raconter pour une rédaction que Madame Roman a demandé d'écrire pendant les vacances de Pâques.

Dans le cagibi interdit de son grand-père (amateur de polars marseillais), Albert découvre des indices sur la disparition de son oncle, quelques années plus tôt. Toussaint avait dérobé de l'or ! Mais arrivé au port de Marseille, il disparaît avec son trésor et son complice est retrouvé assassiné...

Mystère chinois au Panier est le premier roman mettant en scène Albert Leminot. C'est un policier jeunesse très agréable à lire, avec une écriture abordable pour des enfants, sans être trop simplette pour autant. J'ai beaucoup aimé tous les clins d'oeil aux Marseillais, surtout que le premier lieu évoqué est le passage de Lorette, à 200m de chez moi, là où j'achète le pain!
 J'ai passé un bon moment et ai apprécié le style ; j'émettrais juste un bémol quant à l'intrigue elle-même, qui se déroule trop rapidement pour mon goût d'adulte. Je pense cela dit que c'est un roman intelligent qui conviendrait parfaitement pour offrir à un jeune lecteur, entre 9 et 13 ans (comme le suggère la collection!).




Pour son quatorzième anniversaire, parce qu'il ne supporte plus la tristesse de sa grand-mère, Albert désire un cadeau très spécial : il demande au mystérieux Frère lotus de ressusciter Toussaint, son oncle disparu il y a une quinzaine d'années, dont le cadavre n'a jamais été retrouvé. Mais le miracle n'est pas aisé puisque mafia chinoise et justice s'en mêlent !
Après ces aventures aux quatre coins de la Provence, Albert est de retour sur les inquiétants quais de Marseille, pour un suspens haletant, avec tous les personnages de
Mystères chinois au Panier, quelques machiavéliques tueurs bridés... et un zeste d'amour.


Ce roman ne suit pas directement Mystère chinois au Panier mais peut se lire indépendamment de toutes façons.
Albert Leminot a un peu grandi et c'est désormais un jeune ado ; c'est toujours sympathique à lire.
Là encore, j'ai surtout apprécié ce qui pour moi faisait écho : le quartier du Panier, la culture vietnamienne et le clin d'oeil à Jean-Luc Luciani, qu'on devine sous les traits d'un personnage secondaire ; Jean-Luc Luciani qui se trouve être un autre auteur jeunesse marseillais. Ca m'a amusée de le reconnaître :-) Sans oublier que Georges Foveau en profite pour citer d'autres auteurs du coin, dont Philippe Monot, auteur du génial Frère Aloysius et le petit prince (et libraire à Aix... jamais osé aller lui dire "je suis fan de vous!").
Bref, une critique qui n'en est pas vraiment une... Mais tous les Albert Leminot valent le détour, ce sont des romans policiers jeunesse de qualité et ce n'est pas évident d'en dénicher de tels parmi tous ceux que l'on peut trouver. Si vous avez des enfants ou pré-ados dans votre entourage, vous saurez quoi leur offrir!

Publié dans littérature jeunesse

Commenter cet article

Lilibook 09/05/2009 12:14

Cette collection m'a l'air fort sympathique. Surtout des policiers pour enfants, je trouve ça génial ;-)

kalistina 11/05/2009 19:10


Comme policiers pour ados, y a aussi "les enquêtes du Samovar" de Marie Bertherat, grand succès auprès de mes élèves de 6e/5e!


Edelwe 08/05/2009 11:18

Des livres sur Marseille...en plus des romans policiers...forcément je note!

kalistina 11/05/2009 19:09


En plus ils auraient bien leur place au CDI ;-)