La duchesse de Langeais d'Honoré de Balzac

Publié le par kalistina


Issue d'un sang illustre, Antoinette de Navarreins voit le jour en 1794, sous la Terreur, une bien sombre étoile qui sera pour elle la marque du destin. Quelque vingt ans plus tard, séparée de son mari abhorré que lui avait imposé un père indifférent, c'est l'une des gloires mondaines du Faubourg Saint-Germain. Mais que dissimule la coquetterie glacée de cette aristocratique Célimène ? Et par quel étrange sortilège l'incandescente passion d'Armand de Montriveau va-t-elle à son tour la consumer ?

J'avais envie de lire un classique... Mais pas un pavé, puisque je devais m'absenter peu après. J'ai donc sorti La duchesse de Langeais des tréfonds de ma bibliothèque et bien m'en a pris.
Ce court roman est un petit diesel : les premières pages m'ont semblé interminables, puis soudainement l'histoire devient attrayante, puis rapidement passionnante!
Antoinette est jeune, très belle, loin de son mari... Elle séduit tout Paris, mais ne se donne pas, par respect des conventions, pour sa réputation, pour ses principes. C'est ainsi qu'elle s'amuse de voir le marquis de Montriveau tomber éperdument amoureux d'elle... mais on ne se joue pas du coeur des autres en toute impunité.
Les passages narratifs m'ont parfois pesé -quelques toutes petites fois - , mais les dialogues sont fabuleux! Balzac dépeint les ravages de la passion, et je l'ai trouvé ici bien plus attrayant que dans Eugénie Grandet, par exemple.
Probablement un bon moyen de découvrir Balzac ou de s'y replonger!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chiffonnette 26/04/2009 20:30

Je note! J'ai des rencontres aléatoires avec Balzac, et je dois dire que ses longs romans passent mal! Celui-ci me parait adapté!

kalistina 28/04/2009 10:15


Exactement, un roman plutôt court, avec de l'amûûr...


Karine:) 24/04/2009 22:21

Je n'ai jamais osé Balzac mais les blogs vont peut-être me convaincre... peut-être que si je commançais pas un truc pas trop long, je m'en sortirais...

kalistina 24/04/2009 22:26


Oui celui-ci se lit vite!


k-ro 22/04/2009 23:16

Ah oui, c'est normal que tu ne t'en souviennes pas, elle ne fait que passer. Elle est amie avec la cousine de Rastignac, Mme de Beauséant. Enfin, amis, mais elles s'envoient des piques, quand même!

kalistina 24/04/2009 02:03


C'était la mode chez les mondains :p


k-ro 22/04/2009 21:34

J'ai lu il y a peu Ferragus et je compte bien continuer l'histoire des 13. J'ai bien aimé, mais je préfère les tableaux mondains, chez Balzac.J'ai relu récemment Le Père Goriot, où l'on croise d'ailleurs la duchesse de Langeais.

kalistina 22/04/2009 22:53


Ah bon? M'en souviens pas... Tu me diras, je l'ai lu en seconde, soit... en 1998 :-/


keisha 21/04/2009 15:48

Nôôôôn !!!!

kalistina 21/04/2009 19:54


Si!!! Enfin à en croire Joseph Vebret qui a écrit Friandises littéraires.