Tout l'honneur des hommes d'Alexandra Lapierre

Publié le par kalistina


En 1839, au cœur des montagnes du Caucase, les cavaliers musulmans de l'imam Shamil résistent à l'invasion des puissantes armées du tsar Nicolas Ier. Contraints de négocier avec les Russes, ils leur remettent le fils aîné de l'Imam, Djemmal-Eddin, garant de leur bonne foi durant les pourparlers de paix. Le petit garçon. à peine âgé de huit ans, sera obligatoirement rendu à son peuple, une fois les accords signés. Mais les Russes, au mépris des traditions, de la parole donnée et du code de l'honneur, l'enlèvent et l'expédient de force à Saint-Pétersbourg...

Je n'ai pas recopié la quatrième de couverture intégralement car elle en disait trop à mon goût.
Quel récit éblouissant! C'est tout à fait le genre de livre qui me passionne... et pour le coup ça n'a pas manqué. La vie de Djemmal-Eddin est tellement haute en couleurs que je comprends qu'Alexandra Lapierre l'ait choisi pour héros de son livre.
Djemmal-Eddin va être élevé comme fils aîné de l'imam, autrement dit, à à peine huit ans, il saura se battre, sera un cavalier hors pair, regardera son père comme un héros et les Russes comme les adversaires dont l'élimination est le but de toute action. D'autant qu'à huit ans, on est plutôt manichéen!
Cette première partie chez les Avars met en scène les luttes internes, qui opposent Shamil à ses détracteurs, estimant que l'imam s'octroie un pouvoir immérité. Les femmes jouent là un rôle essentiel, surtout la mère de Shamil, grand-mère de Djemmal-Eddin, qui est une femme forte, prête à tout pour soutenir son fils et qui n'a pas peur de tenir tête aux hommes.
Puis vient la vie de Djemmal-Eddin à la cour du Tsar. C'est passionnant de suivre la formation de la personnalité du garçon, d'abord effarouché et fermement décidé à se laisser mourir, puis s'ouvrant peu à peu à ce monde nouveau, dans lequel il va faire tant de découvertes... Je n'en dis pas plus, mais ça m'a réellement embarquée.
J'ai pris un grand plaisir à lire ce roman, bien écrit et bien documenté. J'ai également découvert un pan de l'Histoire dont je n'avais pas idée (et je sais désormais placer le Daghestan sur une carte!). Je me suis un peu documentée suite à cette lecture et il est étonnant de découvrir qu'Alexandra Lapierre a scrupuleusement suivi le cours de l'Histoire... Il est incroyable de se dire que Djemmal-Eddin a réellement eu une telle vie. J'ai découvert aussi l'existence de l'imam Shamil, apparemment encore vénéré aujourd'hui par les populations du Daghestan. Lui aussi a eu une vie hors du commun, bien que d'une façon différente de ce qu'a connu son aîné.
Si vous aimez les romans historiques et ce qu'on peut appeler les "destins", plongez-vous dans ce roman. Je l'ai reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique de Babelio et ne regrette absolument pas mon choix, je suis ravie et pense souvent à Djemmal-Eddin...

Publié dans romans historiques

Commenter cet article

Neph 04/03/2009 22:05

J'ai laissé trop longtemps de côté les romans historiques ! Celui-là me tente vraiment, vu l'éloge que tu nous en fais !

kalistina 04/03/2009 23:02


Je dois quand même avouer que je ne l'ai pas payé et que neuf, il coûte bien cher! Comme de mon côté je prends ce genre de considérations en compte, je préfère prévenir. Cela dit, si tu peux te le
procurer, je pense que tu vas passer un très bon moment.


Edelwe 04/03/2009 18:21

Je m'en vais le conseiller à ma maman! Elle aime beaucoup cet auteur.

kalistina 04/03/2009 23:00


Je ne la connaissais pas du tout avant! Ses précédents romans sont historiques aussi?