Terre des oublis de Duong Thu Huong

Publié le par kalistina


Alors qu'elle rentre d'une journée en forêt, Miên, une jeune femme vietnamienne, se heurte à un attroupement : l'homme qu'elle avait épousé quatorze ans auparavant et qu'on croyait mort en héros est revenu. Entre-temps Miên s'est remariée avec un riche propriétaire terrien, Hoan, qu'elle aime et avec qui elle a un enfant. Mais Bôn, le vétéran communiste, réclame sa femme.
Sous la pression de la communauté, Miên retourne vivre avec son premier mari. Au fil d'une narration éblouissante, l'auteur plonge dans le passé de ces trois personnages, victimes d'une société pétrie de principes moraux et politiques, tout en évoquant avec bonheur la vie quotidienne de son pays, ses sons, ses odeurs, ses couleurs...


Miên souffre de la nouvelle vie qui lui est imposée, Hoan aussi, Bôn aussi... Tous les personnages vivent cette souffrance, imposée pourtant par la société et ses codes tacites, mais auxquels personne ne songe réellement à se soustraire. Tout ce mal-être en vertu de la tradition et de l'honneur!
Tous font pourtant d'importants efforts pour s'acclimater à leur nouveau quotidien. Miên revient vivre dans un taudis après avoir connu le luxe d'une maison moderne ; Bôn tâche de surmonter ses problèmes physiques pour reconquérir l'amour de celle à laquelle il n'a cessé de penser pendant quatorze ans ; Hoan mène une vie d'automate pour oublier tout ce qu'il a perdu...
J'ai vraiment apprécié qu'il n'y ait pas de manichéisme. Aucun personnage ne m'a semblé plus victime qu'un autre, tous m'ont touchée et m'ont fait éprouver pour eux de la compassion. Bôn est plus pitoyable encore que tous les autres, mais il a tant souffert... Et puis l'épisode du savon américain est vraiment touchant. Miên le fait souffrir en l'ignorant, voire en le méprisant, mais ne souffre-t-elle pas déjà tellement du sacrifice de sa vie? Quant à Hoan, il a beau être riche, séduisant, intelligent et attentionné envers les autres, ça ne lui apporte guère de réconfort dans sa nouvelle situation.
J'ai vraiment vécu avec les personnages, ressenti avec eux leur cheminement, leur douleur et leurs questionnements, surtout avec les deux hommes, puisque Miên m'a semblé être un peu mise en retrait. J'ai été portée par l'écriture, dans leur quotidien, en m'imaginant tout à fait leurs intérieurs, le contenu de leurs assiettes et autres petites touches a priori sans importance mais qui sont l'essence même de cette atmosphère particulière. J'ai bien aimé les "grand frère", "petite soeur" et autres, c'est comme à la maison :-)
J'ai gagné ce livre dans une loterie, et l'ai lu dans le cadre d'une lecture commune : je suis ravie que ces circonstances m'aient poussée à le découvrir, c'est vraiment un roman savoureux, bien écrit, très intelligemment traité et par lequel on est happé.

Commenter cet article

Maxi 25/04/2009 08:55

Je suis très tentée par ce bouquin, je le note tout de suite dans ma liste de livres à acheter absolument !

kalistina 26/04/2009 14:53


Rares sont ceux qui n'ont pas aimé, donc j'espère que tu feras aussi partie des séduits!


pom' 04/03/2009 16:40

je confirme très beau roman

kalistina 04/03/2009 22:59


;-)


Nanne 25/02/2009 20:39

C'est un roman que je lirai cet été au calme et au repos, pour apprécier toute la beauté de l'histoire et de l'écriture ... Tu sembles avoir été touchée par la qualité romanesque de ce très beau livre, Kali, ou est-ce une impression ?!

kalistina 01/03/2009 17:12


Oui, par le style et l'histoire, mais surtout par cette atmosphère particulière que l'auteur a si bien su créer. C'est ce que j'aime dans un livre : lorsqu'il me plonge dans son univers.


pimprenelle 22/02/2009 17:07

Coucou Kali, une petite surprise t'attend sur mon blog :)J'ai moi aussi énormément apprécié Terre des oublis!A bientôt,Pimprenelle

kalistina 23/02/2009 14:56


Je vais aller voir ça!


yueyin 22/02/2009 09:23

J'ai très envie de découvrir cet auteur, avec ce livre ou un autre d'ailleurs :-))

kalistina 23/02/2009 14:56


Je te le conseille!