Le Dieu Rouge de Jack London

Publié le par kalistina


Quatre nouvelles qui embrassent tout le parcours de London, des saisons de l'adolescence vagabonde (et dévoreuse de livres) jusqu'à cette année 1916, la dernière, qui sera celle aussi de quelques-uns des plus hauts accomplissements... quatre textes qui dévoilent un versant méconnu mais essentiel de l'oeuvre du grand écrivain américain : celui du fantastique.
Où London apparaît comme le continuateur inspiré d'Edgar Poe - sans renoncer pour cela à ses obsessions majeures. Et où se révèle, une fois de plus, le troublant paradoxe d'une âme incapable de trancher entre un matérialisme farouchement revendiqué et I'insurreclion exaltée de l'Esprit.

Ce petit recueil publié chez Phébus comprend quatre nouvelles ; j'en ai lu trois : "Le Dieu rouge", "Qui croit encore aux fantômes?" et "La seconde jeunesse du major Rathbone".

Mise en avant, la nouvelle "Le Dieu Rouge" est pourtant celle qui m'a le moins convaincue. Bassett, sorte d'explorateur au temps des colonies, est irrémédiablement attiré par un son dans la jungle mélanésienne. Il le poursuivra à tout prix pour découvrir son origine.
L'atmosphère est pesante, on a l'impression d'être dans cette brousse inquiétante avec lui, et en cela London a réussi sa nouvelle ; mais pour moi, une nouvelle fantastique vaut avant tout pour sa chute, et j'ai trouvé celle-ci bien faiblarde...

"Qui croît encore aux fantômes?" met en scène quatre jeunes étudiants. Ils se disputent au sujet des fantômes : existent-ils, oui ou non? L'un deux ose affirmer qu'il croit que oui, et refuse donc d'aller passer la soirée dans la maison hantée du coin. Le groupe se scinde donc, les deux pro-surnaturel allant faire la chasse aux chats tandis que les deux sceptiques, raillant leurs camarades, s'en vont dans la fameuse maison.
J'ai davantage été séduite par cette nouvelle, mieux amenée et plus accrocheuse. Elle est aussi bien plus courte, ce qui explique peut-être l'absence de temps mort.

Quant à "La seconde jeunesse du major Rathbone", elle évoque les conséquences des expérimentations scientifiques un peu trop téméraires...
C'est une nouvelle fantastique, certes, et qui par certains côtés et bien plus inquiétante que les deux autres, mais je lui ai trouvé une certaine légèreté qui m'a bien plu. Cette ambiance ambigue, entre désinvolture et angoisse m'a séduite!

Bref, c'est un petit recueil que je suis contente d'avoir lu, ne serait-ce que pour découvrir un London auteur de récits fantastiques, mais la déception de la première nouvelle m'a un peu gâché la lecture des autres. Ces dernières m'ont peut-être plus plu justement parce que j'en attendais moins?

Commenter cet article

Nanne 09/01/2009 13:35

Je ne connaissais pas Jack London auteur fantastique, mais pourquoi pas, Kali ... J'ai déjà dans ma PAL "Martin Eden" et "Le peuple d'en-bas" que je veux lire pour 2009 !! Donc, celui-ci attendra ;-D

kalistina 10/01/2009 13:16


J'avoue que ça ne m'a franchement pas convaincue, il faudra que je tente d'autres de ses oeuvres.


ekwerkwe 07/01/2009 15:40

Je suis dans une phase "mais comment donc vais-je arriver à lire toute ma pàl?", donc non merci pour le moment.Et toi, envoie-moi un mail si tu veux que je t'apporte le SDA vendredi, et peut-être d'autres livres que j'ai oubliés?

kalistina 08/01/2009 23:33


C'est une phase dans laquelle je suis personnellement coincée depuis un moment :p
Donc je décline la proposition dont je te remercie tout de même. T'façons je viens pas demain, trop peur du verglas sur la route!!


Laetitia la liseuse 06/01/2009 22:22

De l'auteur, je n'ai lu que l'Appel de la forêt. J'ignorai ses écrits sur le fantastique. Je veux lire plus de fantastique cette année, ça tombe bien. Dans quel genre littéraire le classerais-tu d'après toi ?

kalistina 07/01/2009 02:43


Les genres sont larges (roman, théâtre, poésie...) alors je classe en sous-genres, qui correspondent aux catégories de ce blog. Je mettrais celui-ci tout simplement dans "roman classique
étranger"... Ou "roman jeunesse", je ne sais pas trop, ne l'ayant pas lu!


ekwerkwe 06/01/2009 13:15

Mais pourquoi n'as-tu pas lu la quatrième nouvelle?Je ne sais pas pourquoi on ne parle que de Jack London en ce moment, mais comme il se trouve que ça coïncide avec mes propres lectures, j'en suis ravie. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé "Les morts concentriques": des nouvelles très noires, dans une autre veine apparemment.

kalistina 07/01/2009 02:33


Parce que je n'en avais plus envie :-) Il faut dire que je ne suis pas très friande de nouvelles, généralement. Si tu es dans une phase London, veux-tu que je te l'apporte vendredi?


Ys 06/01/2009 10:55

London fait partie de mes bonnes résolutions 2009. J'ai choisi Martin Eden, très autobiographique parait-il, on verra bien...

kalistina 07/01/2009 02:32


Tu nous diras :-)