Diamond head, T. 1 de Setona Mizushiro

Publié le par kalistina


A peine arrivée à la prestigieuse école Saint Mehabiah, Nanao Ichihashi se retrouve perdue dans les couloirs et fait la rencontre de Raïka Hanégi, une beauté androgyne. Elle va alors s'attirer la sympathie des membres du "club judiciaire" au grand dam des autres filles de sa classe. Exaspérée par leurs brimades, Nanao se résout à leur intenter un "procès"...

Nanao est nouvelle au lycée et devient rapidement l'amie des trois garçons du "club judiciaire". Le principe est simple : tous ceux qui ont un litige à régler font appel à ce club, pour qu'il règle leurs différends. Chacun des garçons a son rôle : l'un défendra les intérêts du plaignant, l'autre sera l'avocat de la défense et enfin Raïka, le beau Raïka fantasme de toutes les filles du lycée, sera le juge, impartial.
Nanao est vite mise à contribution par ses nouveaux amis, heureux de pouvoir varier un peu leur quotidien avec cette jeune fille dynamique et un peu râleuse.
Les procès sont amusants, mais les dessins, sans être désagréables, ne m'ont pas convaincue. Il en va de même pour l'histoire : les personnages ne sont pas vraiment attachants - certains trop caricaturaux, d'autres trop insipides - et l'intrigue pas suffisamment prenante. Bref, ça détend, mais on peut aisément s'en passer. Dommage, pour une fois qu'une série ne faisait que 5 petits tomes!

Publié dans BD

Commenter cet article

Karine :) 15/12/2008 12:42

Il me tente quand même, ce manga.  Souvent, le premier tome met les choses en place alors je le garde noté quand même!!

kalistina 23/12/2008 13:23


C'est vrai que je n'ai pas poussé loin pour lui donner sa chance!


Isil 14/12/2008 20:08

C'est un peu ce que je reproche en général aux mangas que j'ai lus (pas beaucoup en fait). Je les ai déjà tous oubliés.

kalistina 23/12/2008 13:22


Ce n'est pas l'impression que j'ai ; les mangas sont selon moi porteurs d'une diversité aussi importante que celle des autres BD, ou que des romans...