La sève et le givre de Léa Silhol

Publié le par kalistina

undefined

Trois fois les Parques ont parlé : Finstern, Roi de la Cour de Dorcha, doit mourir.
Seule la belle Angharad peut contrecarrer la mort de Finstern, ou la précipiter. Elle ignore son propre destin, et le prix à payer pour accomplir sa mission... Dans la funeste partie d'échecs qui s'engage entre les Cours d'Ombre et de Lumière, la Reine Blanche devra trouver sa voie.

 
Je crois bien que je n’avais encore jamais lu un livre comme ça. Quelle écriture !!

J’ai lu, je ne sais plus où, une comparaison entre ce roman et une chanson de geste, et j’ai trouvé ça assez pertinent. Ce roman semble en tout cas sortir d’un autre âge, à mi-chemin entre l’épopée et le mythe cosmogonique.

On est immédiatement plongé dans un autre univers, peuplé de créatures féeriques, avec d’autres coutumes, d’autres règles. Je ne m’y connais absolument pas en folklore celtique (d’ailleurs si quelqu’un a une lecture à conseiller ?), mais j’ai tout de même eu la sensation que l’auteur a fait un travail conséquent pour se documenter et pour inscrire son roman dans la lignée des grands récits traditionnels des cultures celtes (ou gaéliques ?).

Même sans rien connaître à cet univers, on ne peut que percevoir, sentir presque au sens physique du terme, cette plongée dans un autre monde, grâce à cette écriture qui semble elle-même sortie du royaume des fées. Je n’avais jamais lu un tel style, c’est un travail d’écriture remarquable.

Mon premier petit bémol serait justement que, le changement étant d’une telle ampleur, le style tellement percutant, que j’ai dû lire ce livre en ayant une attention perpétuellement soutenue. Mon second rejoindrait la critique de Chimère qui regrettait la déshumanisation des personnages et donc la non-empathie que l’on peut ressentir à leur égard.

Mais bon, hein, c’est juste pour chipoter, parce que c’est quand même un roman comme on en lit peu et qui vaut un sacré détour. Merci Celsmoon pour ce cadeau (swap SFFF) !

Publié dans fantasy

Commenter cet article

Caroline 24/03/2008 23:50

Je viens de lire une autre excellente critique chez Praline. Vous me tentez beaucoup avec toutes ces louanges. J'espere que j'aurai la possibilite de me procurer un des livres de Lea Silhol ici. On peut rever (je crois les doigts quand meme!) 

pom' 01/03/2008 14:44

 je ne lis que des avis positifs.

kalistina 02/03/2008 16:10

C'est très bien écrit et je crois que c'est ce qui rassemble.

Morwenna 26/02/2008 15:12

J'avais eu un véritable coup de coeur pour ce livre, c'est un roman peu commun, véritablement envoûtant. Je pense qu'il n'y a pas de demi-mesure : soit on adore, soit on déteste.As-tu lu la suite ? je n'ose pas, peur de la déception...

kalistina 27/02/2008 23:37

Non, je ne l'ai pas lue, mais pour une raison différente : je modère mes achats pour cause de PAL énormissime!

Lou 26/02/2008 12:08

J'en profite pour te dire que j'ai enfin répondu à ton tag :)

kalistina 27/02/2008 23:36

Je suis allée voir ça :o)

chiffonnette 26/02/2008 08:37

Sans aucun doute un de mes romans culte! Je le relis, je l'offre à gogo et je guette comme une cinglée toute nouvelle parution de Léa Silhol! Si tu as l'occasion, le deuxième tome est tout aussi passionnant et très différent!

kalistina 27/02/2008 23:36

On sent la fan :p