Narcisse et Goldmund de Hermann Hesse

Publié le par kalistina

narcisse-et-goldmund.jpg


C'est dans l'Allemagne du Moyen-Âge qu'Hermann Hesse, prix nobel de Littérature, a situé l'histoire du moine Narcisse et de Goldmund, enfant très doué qu'on lui a confié et auquel il s'attache. Il sent que sa vocation n'est pas le cloître et l'aide à choisir sa voie. C'est alors pour Goldmund la vie errante, les aventures galantes ; il se décide, par sagesse, à devenir sculpteur : l'art sera une façon de chercher le beau.

 

 
Comme dans "Siddharta" du même auteur, le style employé est un peu suranné, avec quelques tournures surfaites (Goldmund voit Narcisse quelques instants et lui trouve immédiatement l'esprit remarquable...).
Outre cette ressemblance de style, j'ai retrouvé ici la quête des valeurs qui semble être chère à Hesse. Quelles sont les valeurs qui comptent vraiment? Qu'est-ce que le beau? Qu'est-ce que le juste?

Narcisse et Goldmund sont tous les deux dans cette quête. Narcisse a trouvé sa voie de recherche : les études savantes, les concepts abstraits. Goldmund veut lui aussi toucher l'essence des choses, mais à travers l'art. Leur mode de vie aussi fait partie de cette quête : Narcisse avec la méditation, Goldmund avec une vie proche de la nature et libérée de toute contrainte sociale. Le combat nature /culture ?

Goldmund est une sorte de vagabond médiéval doublé d'un Casanova teuton. C'est une belle vie qu'il mène, car elle est la mise en pratique de ce en quoi il croit. Il n'a ainsi pas de regret, d'obstacle, de renoncement.
Narcisse est attachant par son rôle de guide, pour aider Goldmund à se connaître et à "trouver sa voie". On retrouve avec Goldmund le principe du parcours initiatique, comme dans Siddharta.

J'ai bien aimé aussi le personnage de l'abbé Daniel, très touchant, la bienveillance incarnée.

Commenter cet article

Nanne 24/08/2007 21:18

J'ai lu ce livre, il y a très longtemps, j'étais adolescente !!! Ca commence à dater. J'avais trouvé ce livre magnifique et envoûtant, même si l'écriture n'était pas si évidente que ça. Mais c'est Hermann Hesse. C'est un peu comme les oeuvres de Thomas Mann, on ne les aborde pas comme un roman de gare. Cela dit, j'aurais bien envie de renouer avec ce chef d'oeuvre de la littérature allemande.

kalistina 24/08/2007 21:26

C'est amusant ce que tu dis, c'est justement un roman que j'ai dévoré dans le train :-)

Pascal 21/08/2007 22:27

Ce roman a été un des livres-culte de mon adolescence. Tiens! il faudrait que je le relise pour voir s'il exerce toujours la même magie sur moi après toutes ces années.

kalistina 22/08/2007 19:10

Je serai curieuse d'avoir ton avis :-)

Alain-anjalika 21/08/2007 19:14

Coucou Kali!!J'avais beaucoup aimé Siddharta, je vais me laisser tenter par celui-ci.Pas trop dure la reprise? tant mieux alors car tu as un pensum chez moi lolBonne soirée 

kalistina 22/08/2007 19:07

Je pense effectivement que c'est le genre de bouquin pour toi :-)

chiffonnette 19/08/2007 13:28

Ca, c'est un livre qui m'a laissé un souvenir émerveillé. J'aime bien ce style un peu suranné, ces réflexions à chaque page. Et puis les personnages...

kalistina 19/08/2007 22:58

Comme toi, j'ai beaucoup apprécié l'impression que j'ai eue de lire un livre qui suscite sans arrêt des réflexions tout en étant très agréable à lire.

yueyin 19/08/2007 00:44

Tu me tentes, tu me tentes... mais j'ai siddharta dans ma pal depuis des lustres alors je devrais peut être commencer par celui-là...

kalistina 19/08/2007 01:17

C'est un titre que j'avais aimé aussi, bien que j'aie trouvé N&G meilleur :-)