Requiem pour un poisson de Christine Adamo

Publié le par kalistina

requiem-pour-un-poisson.jpg

1938. Un chalutier peine au large de l'Afrique du Sud. Ce qui semble être un gros requin se débat dans ses filets avec une rage inconcevable et déjà la malédiction frappe. Le mousse, sur une secousse plus forte, bascule dans les mailles et se noie, broyé par le poids des thons de cent cinquante kilos.

Une peur ancestrale bouleverse l'équipage. Le poisson découvert sous le cadavre du jeune homme a des écailles préhistoriques, une mâchoire énorme et des nageoires comme des pattes. C'est un cœlacanthe. Une espèce que l'on croyait disparue et qui a survécu, depuis la nuit des temps, à toutes les évolutions. Il serait le chaînon manquant entre le monde des abysses et les premières formes de vie terrestre. L'ancêtre même de l'homme ? Le secret des origines ?

Quatre-vingts années plus tard (note de la bloggeuse : savent même pas compter ces éditeurs, c’est 60 et non 80 ans), aux Comores, Londres ou Paris, accidents et disparitions perdurent. Une jeune femme, pour élucider la mort de son père scientifique, va tenter à son tour de percer cet invraisemblable mystère. A quel prix ?



Les premières impressions n’étaient pas très bonnes : une écriture que je trouvais un peu trop simpliste, des enchaînements de phrases et de situations assez improbables, des dialogues un peu surfaits…

Peu à peu, je me suis laissée prendre au jeu de cette histoire originale, de ce polar expert es sciences nat’ ! J’ai donc lu ce livre assez volontiers, mais pas non plus avec un plaisir démesuré.

J’avoue avoir été déçue, au vu des critiques que j’avais pu lire çà et là. Bon, il s’avère que, sur certains sites (www.critiqueslibres.com pour ne pas le nommer), c’était clairement du buzz, mais j’avais pas fait gaffe, et puis, les critiques sur l’agora des livres, faites par de « vraies gens », étaient positives elles aussi.

J’ai quand même trouvé l’énigme policière pas assez haletante et la fin pas suffisamment surprenante pour en faire un bon polar, et l’écriture parfois trop maladroite pour en faire un bon « roman-tout-court ».

Un bon bouquin pour la plage, quoi :-)

Publié dans romans policiers

Commenter cet article

Nicolas 08/07/2009 22:32

Je me suis moi aussi ennuyé lors de cette lecture. En revanche, j'ai trouvé le style plaisant et soigné.

kalistina 08/07/2009 23:56


A vrai dire aujourd'hui je ne m'en souviens plus...


Allie 23/07/2007 15:34

Il est sur ma LAL et il me tente beaucoup! Moi aussi j'ai entendu plusieurs bons commentaires sur ce roman! Je verrai bien ;)

kalistina 24/07/2007 02:38

Curieuse de connaître ton avis!

Emeraude 16/07/2007 12:17

Bon, je reviens ! Et je me dis que puisque la plage m'attend pour la semaine prochaine (enfin!) peut être, pourquoi pas ? Mais en fait, non. Parce que j'ai déjà trop de trucs à lire! :-)

kalistina 16/07/2007 23:15

Sage décision ;-)

katell BOUALI 16/07/2007 11:57

Du coup ma curiosité est piquée par vos avis différents! Si je le trouve à la bibli, je le lirai :-)

kalistina 16/07/2007 23:14

Et je lirai alors ton avis avec curiosité!

Gachucha 16/07/2007 09:20

Je partage ton avis sur ce titre, je m'attendais à beaucoup mieux, en plus  l'idée de faire tourner une histoire autour du coelacanthe éait bonne ... mais le résultat est un peu fade !

kalistina 16/07/2007 23:14

Oui, voilà, c'était fade. Sympa à lire mais franchement pas retournant.