Un secret de Philippe Grimbert

Publié le par kalistina

un-secret.jpg

Souvent les enfants s'inventent une famille, une autre origine, d'autres parents. Le narrateur de ce livre, lui, s'est inventé un frère. Un frère aîné, plus beau, plus fort, qu'il évoque devant les copains de vacances, les étrangers, ceux qui ne vérifieront pas...
Et puis un jour, il découvre la vérité, impressionnante, terrifiante presque. Et c'est alors toute une histoire familiale, lourde, complexe, qu'il lui incombe de reconstituer. Une histoire tragique qui le ramène aux temps de l'Holocauste, et des millions de disparus sur qui s'est abattue une chape de silence.

 
Ce récit autobiographique est vraiment touchant. On suit la construction identitaire de ce garçon, puis adolescent, puis homme adulte, qui apprend peu à peu à connaître ses origines.

C’est l’illustration saisissante de ce qu’on appelle un secret de famille. On se doute d’une partie de ce secret, mais lorsqu’on le découvre réellement, on est saisi par l’intensité du drame. Philippe doit apprendre à se construire sur ce qu’on lui cache, sur ce qu’ont vécu ses parents avec sa naissance. Même sans savoir, il ressent le mal-être de ses parents et parvient finalement à découvrir son histoire grâce à mademoiselle Louise, amie de la famille. L’histoire et l’Histoire s’entremêlent douloureusement.

J’ai été touchée par ce récit, plus que je ne le croyais. J’écris cette critique une dizaine de jours après avoir lu le livre, et je crois que j’ai bien fait d’attendre. Sur le coup, j’avais trouvé l’histoire émouvante mais le style trop distant et du coup pas si touchant que ça. Je me rends compte, ces quelques jours après la lecture, que le style détaché de Grimbert, qui écrit une histoire tragique sans avoir l’air de rien, m’a touchée sans avoir l’air de rien non plus. C’est d’autant plus fort, je trouve !
Merci encore Carson!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nanne 23/06/2007 22:04

Je pense que "Le secret" est un livre dont on ne sort pas indemne moralement tant l'histoire est particulière. Pierre Grimbert est psychanalyste et il sait mieux que quiconque la part d'inconscient transmise par nos parents et aïeux dans notre construction affective. C'est en cela que ce livre est fort, intense et riche. Il est sur ma table de chevet, en attente, car j'appréhende de le commencer.

kalistina 24/06/2007 22:58

Dois-je en déduire que tu as déjà lu d'autres titres de lui?

nathalie 18/06/2007 07:21

Ce livre est toujours sur ma PAL, ... J'attends Juillet pour le lire, hihihi ...

Soma / PrincesseLolita 17/06/2007 13:44

J'ai également adoré ce roman qui est à la fois pudique, émouvant, touchant, puissant...La Petite Robe de Paul m'a plue également, mais à un degré moindre...

kalistina 17/06/2007 23:40

Bonjour Soma, bienvenue par ici! Je vais faire un tour chez toi :-))

Florinette 16/06/2007 21:13

J'ai également beaucoup aimé ce livre fort en émotion !

Moustafette 16/06/2007 13:53

Ce livre est magnifique, on comprend pourquoi l'auteur est devenu psy !

kalistina 16/06/2007 23:21

effectivement!