AI non stop ! Tome 1 de Ken Akamatsu

Publié le par kalistina

ai-non-stop.jpg

Hitoshi Kōbe, seize ans, lycéen, est le parfait exemple de l'élève brimé : peu doué en études et en sport, il n'a pas d'amis, et est souvent la risée de l'établissement entier.

Il est cependant très doué en informatique, et a conçu en secret un programme d'intelligence artificielle capable de discuter, d'apprendre. Surnommé Satie, ce programme qui affiche une jeune fille à l'écran ne cesse d'étonner Hitoshi lui-même, qui va jusqu'à lui dire un jour que, si elle était un être humain, il ferait d'elle sa petite amie.

Le soir même, un terrible orage s'abat sur la région, la foudre tombe sur sa maison... et Satie sort de l'ordinateur ! Elle lui demande alors de tenir sa promesse, ce qu'il accepte.

Hitoshi l'emmène alors au lycée où celle-ci a un gros succès, principalement auprès des garçons. Hitoshi n'étant pas doué pour les études et le sport, Satie fait tout son possible pour l'aider. Cette journée sera la première où il aura apprécié l'école.

 
Connaissez-vous le manga Love Hina ? Si oui, vous aurez remarqué une forte ressemblance avec les dessins de ce manga. AI non stop ! est en effet le premier manga créé par Ken Akamatsu et a été réédité après le fort succès de Love Hina.

A ce que j’ai compris, il y a un jeu de mots dans le titre en japonais : AI signifie « artificial intelligence » en anglais mais aussi « amour » dans la langue nippone. Ca résume assez bien le thème du manga : la passion du héros pour l’informatique et ses premiers émois amoureux.

Lorsque Satie, le programme qu’Hitoshi a créé, prend vie pour devenir une « vraie » jeune fille, la vie du jeune homme est bouleversée. Il doit apprendre à vivre avec elle, à lui expliquer tout ce qu’une machine ne sait pas… Comment faire de la bonne cuisine ? Comment font les gens quand ils sont amoureux ?

Bref, c’est un manga pour ados (pas non plus pour enfants, rapport aux récurrentes images de filles en bikini voire rien du tout…), ça casse pas trois pattes à un canard mais c’est sympatoche pour une petite soirée tranquille ! Merci Florazoom pour ce cadeau :-D

Publié dans BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hamnessa 15/02/2008 11:49

Grace à Pouniette j'ai pu lire toute la série de "Love Hina" et je dois dire que j'ai beaucoup aimé! Je me suis marée comme pas possible...par contre l'animé n'est pas terrible du tout.AI no stop je ne connais pas mais j'en ai écouté parlé ;)

kalistina 15/02/2008 13:03

Moi j'ai bien aimé le manga comme l'animé! Je suis bon public :-DAi non stop c'est moins bien... J'ignorais que tu avais un blog, je vais aller voir ça!

florazoom 19/05/2007 13:49

Ekwe ! On est sur la même longueur d'odes ! J'ai les tomes de PLanète depuis quelques ans maintenant, on adore !

Alain 19/05/2007 12:17

Je connais très peu l’univers mangalien (heu ça existe ? je l’invente alors ;) ) Mais ça ressemble beaucoup à l’histoire antique de Pygmalion et sa créature en ivoire de …. rêve qui prend forme grâce à ….Vénus ! rrrhaaa Cupidon est universel et se met au goût du jour.

kalistina 21/05/2007 22:38

eh oui, on retrouve plus ou moins les mêmes histoires partout...

ekwerkwe 19/05/2007 10:11

J'ai découvert un très beau manga en 4 tomes (ça y est, la série est finie), les dessins sont bien fignolés, l'histoire est émouvante: ça s'eppelle Planètes, et c'est de Makoto Yukimura.A essayer, pour les récalcitrants!

kalistina 21/05/2007 22:38

Je ne connais pas du tout, ça m'intéresse!

majanissa 18/05/2007 18:14

J'avais bien aimé love hina mais heureusement qu'il y avait une fin sinon j'aurais eu du mal.

kalistina 18/05/2007 23:55

C'est souvent le problème avec les mangas : tellement de tomes, une fin sans cesse repoussée aux calendes grecques...