Rose à la rescousse d’Isabelle Wolff

Publié le par kalistina

rose-a-la-rescousse.jpg

Rose Costello adore les problèmes... Les problèmes des autres de préférence. Elle adore dispenser ses bons conseils aux lecteurs, qui écrivent à son courrier du coeur, sur tous les sujets, de la diététique au divorce.
Mais Rose est bien moins avisée lorsqu'il s'agit de sa propre vie... Son récent mariage est une catastrophe, elle a été obligée de déménager et elle croule sous les factures. Ses meilleures amies, deux jumelles farfelues, Béa et Bella, font pour une fois preuve de bon sens en lui suggérant de louer sa chambre d'amis. Théo, un comptable timide dévoré d'une passion secrète, semble être le pensionnaire idéal.
Pourtant, au moment où tout semble s'arranger, l'univers de Rose sombre dans le chaos. Son mari essaie de la reconquérir, son rédacteur en chef lui demande plus de sexe ! et pire encore, elle croit qu'un inconnu la poursuit.
Une seule personne semble comprendre le coeur de Rose sous ses épines. Mais si elle adore donner des conseils, est-elle capable d'écouter ?

 
Je ne lis que rarement de la chick lit, mais j’avais envie d’une lecture légère, et puis « rose à la rescousse » était dans ma PAL depuis plus d’un an, je me suis dit que c’était donc le livre qu’il me fallait !

C’est un livre qui se lit vite et facilement, d’autant plus qu’on suit l’histoire de Rose avec plaisir. J’ai beaucoup aimé son amour des anagrammes, ainsi que tous les moments où les personnages s’intéressent à la cosmologie :-)

Il y a tout de même quelques points qui m’ont gênée. On sait dès le début comment ça va se finir ; en soi, ce n’est pas gênant, ça arrive dans pas mal de bouquins et pas seulement ceux de chick lit. Mais là, l’auteur en fait des tonnes, surtout quand elle fait dire à Rose toutes les dix pages « Bidule ne sait vraiment pas lire entre les lignes, contrairement à moi ».

Autre détail : Rose travaille dans le milieu du journalisme. C’est moi ou dans la chick lit, les nanas ne savent faire que deux choses : du stylisme ou du journalisme ?? Cela dit, son job de « madame Détresse » tient un rôle important tout au long du roman et c’est aussi intéressant de lire tous les problèmes de ses lecteurs, d’autant plus que son travail prend une place assez énorme dans sa vie (ben oui, l’héroïne est une célibattante…).

C’est assez étrange, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, mais d’un autre côté je ne peux pas en faire une critique vraiment positive…

Bref, ne cherchez pas, si vous avez envie de lire un truc pas prise de tête mais pas mal écrit non plus, je pense que c’est un bon livre, de la « bonne »chick lit ; si vous avez plutôt envie de lire un livre profond, qui vous fasse réfléchir, sur vos valeurs, sur l’âme humaine ou ce genre de choses, prenez plutôt un petit Zweig ou quelque chose dans le genre :-)

Publié dans chick lit

Commenter cet article

sara 21/08/2009 10:37

Hello,j'écris en ce moment un roman pour filles. J'ai mis mon premier chapitre sur mon blog:http://fabiennemazigh.wordpress.com/pouvez vous me donner votre avis?merci

elliraluciole 23/09/2008 14:04

Kikou!Moi, en chick lit, je conseille la série des Bubbles, de Sarah Strohmeyer, Bubbles se lâche, Bubbles coupe les cheveux en quatre et Bubbles s'enflamme. C'est très rigolo. C'est l'histoire d'une mère célibataire de 35 ans environ, coiffeuse et qui décide de devenir journaliste d'investigation pour le journal local dans le petit bled où elle habite. A mi-chemin entre chick lit et polar.Dans le même style, il y a aussi, Spellman et associés, l'histoire d'une famille de détective. On réfléchit un peu mais pas trop, c'est très bien pour se détendre et ça donne la pêche.

kalistina 25/09/2008 23:56


Oh ça me fait plaisir de te lire!! J'espère que toi aussi tu as pu me lire, de façon plus traditionnelle... tu avais reçu ma lettre?


AnneLaure 18/05/2007 17:25

Je l'ai dans ma PAL et j'en ai lus quelques uns d'elle : disons que de temps en temps, ça change et perso j'aime bien ! Je lis aussi Sophie Kinsella (Accro du shopping...), Marian Keyes ...

kalistina 18/05/2007 23:50

Mais comment se fait-il que je n'aie encore jamais entendu parler de cette Marian Keyes??

yueyin 16/05/2007 23:34

JE vais surement paraitre ignare mais c'est quoi de la Chick lit ? Et à quoi la reconnait-on ?Celui-là en tout cas m'a beaucoup plu... (depuis je fais des curry thai qui ont beaucoup de succès sisisi ! j'aime bien refaire les recettes trouvées dans les romans) Je l'avais trouvé frais et pétillant. par contre j'ai essyé deux autres titres d'Isabel Wolf que je n'ai pas pu lire... beaucoup moins bien écrit et complètement sur le même modèle !

kalistina 17/05/2007 21:57

De la chick lit, c'est de la "littérature de poulettes", des trucs pour filles, quoi. Genre Bridget Jones, l'accro du shopping, tout ça...Lol pour le curry thai! Faudra nous donner ta recette adaptée et detaillée!

virginie 15/05/2007 19:27

Isabelle Wolff moi j'ai abandonné après Les tribulations de Tiffany Trott et les mésaventures de Minty Malone. En Chick Lit, moi ce qu eje conseille c'est Marian Keyes avec son Son club de la dernière chance ou alors Sophie Kinsella avec les petits secrets d'emma. Ce sont des histoires qui nous changent des reprises à toutes les sauces de Bridget jones

kalistina 15/05/2007 22:11

je ne connais pas du tout Marian Keyes.